FrenchEnglishSpanish

VIREN Lasse (1949) Finlande / Athlétisme (4 – 0 – 0)

Cet athlète finlandais est sans conteste, dans les soixante-dix, le plus remarqué de sa génération. Il remporte 4 titres olympiques de 1972 à 1976, sur 5000 et 10.000 m. Lors de son titre sur 10.000 m, à Munich, il chute, se relève et l’emporte. Ayant pris son illustre compatriote Paavo Nurmi pour modèle, Lasse Viren obtient ses résultats au terme d’une préparation considérée comme scientifique et qu’il a détaillé dans un livre intitulé « les secondes en or ». Toutefois, ses méthodes de préparation considérées à l’époque comme révolutionnaires posent problème aujourd’hui. En effet, Lasse Viren se faisait prélever son propre sang quelques semaines avant les Jeux et se le faisait réinjecter quelques jours avant les épreuves. Des études menées aux États-Unis démontrent que ce type de dopage permet un apport considérable de globules rouges qui développe chez l’athlète ses capacités d’aérobie et le rend moins perméable à la fatigue. Des transfusions que Viren rejetait au moment des Jeux de Montréal 1976 lorsqu’il était interrogé sur la question. Il affirmait à qui voulait l’entendre que le secret de sa forme éblouissante tenait à la consommation du lait de rennes de Laponie.

Après ses exploits sur le stade, Viren se met au marathon avec l’objectif de remporter celui de Moscou 1980. Il est contraint d’abandonner, mais il termine 5ème du 10.000 m. À nouveau présent à Los Angeles, quatre ans plus tard pour y disputer le marathon olympique, il y réalise un temps très loin du premier. C’est alors qu’il s’engage en politique et devient député finlandais. Dans le même temps, il préside aux destinées d’une entreprise de transport dont il est propriétaire.

En 2014, Viren a été intronisé au Temple de la renommée de l’Association internationale des fédérations d’athlétisme.

close
Envie de recevoir nos articles par email ?

Inscrivez-vous à notre newsletter !