简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español

ATHLÉTISME / Les épreuves de lancer

Cette discipline remonte à près de 3 500 ans avant notre ère. Des traces ont été trouvées chez les Égyptiens. Dire que l’athlétisme est le premier sport qui a vu le jour paraît logique. Il met en scène des gestes simples effectués au quotidien : courir, lancer et même sauter.

L’athlétisme est le sport-roi aux Jeux olympiques. Ce sport regroupe toutes les épreuves du stade ayant trait à la course à pied, aux lancers, aux sauts, mais également la marche, les épreuves multiples et le steeplechase ou les haies pratiquées en sprint court et long et en demi-fond.

 

DISQUE :

Cet engin qu’il faut lancer sur le stade le plus loin possible, pèse de 1 à 2 kg selon qu’il soit lancé par les femmes ou les hommes. Le lancer se fait depuis une cage circulaire. Les concurrents peuvent porter une ceinture dorsale, mais en revanche ne peuvent porter ni gants, ni sparadraps. Ils ont droit à six essais chacun. Le discobole n’a pas l’autorisation de quitter la cage circulaire avant que son disque ne soit retombé sur le stade.
Le plus grand discobole de l’histoire est Américain Alfred Oerter. Il a remporté quatre titres consécutifs de 1956 à 1968.

 

 

JAVELOT :

C’est l’engin que l’on jette le plus loin dans le stade. D’ailleurs l’athlète dispose d’une piste d’élan d’une trentaine de mètres pour l’aider à prendre de la vitesse. Il projette son javelot dans une aire en arc de cercle marqué à la peinture sur le stade. L’athlète bénéficie de six lancers pour l’envoyer le plus loin possible.
Les meilleurs spécialistes olympiques du javelot sont souvent scandinaves, comme le Suédois Eric Lemming, deux fois champion olympique au début du siècle, le Finlandais Jonnï Myyrae, qui lui succède à deux reprises au palmarès. À l’époque, le javelot atteint la distance de 60 m.
Aujourd’hui les champions projettent l’engin aux alentours des 100 m. Le meilleur spécialiste de tous les temps est le tchèque Jan Zelezny, triple champion olympique de la discipline entre 1992 et 2000. Il est également le détenteur du record du monde depuis 1996.

 

 

MARTEAU :

Cette discipline peu populaire est issue d’une vieille tradition irlandaise. Au siècle dernier en effet, les Irlandais lançaient un essieu de charrette. Elle a toujours été pratiquée par les hommes forts. Aujourd’hui le lanceur se positionne à l’intérieur d’une cage, ouverte sur le stade. Il fait virevolter le marteau au bout d’un câble qu’il retient par la poignée. Il bénéficie de six lancers pour l’envoyer le plus loin possible.
L’Américain d’origine Irlandaise John Flanaggan, au début du siècle, l’Irlandais O’Callagan dans les années trente et le russe Youri Sedykh à la fin des soixante-dix ont été deux fois champion olympique de la discipline.

 

 

POIDS :

Le lancer du poids fait partie des épreuves de lancer en athlétisme. Les lanceurs bénéficient de six essais pour tenter d’envoyer l’engin le plus loin possible. Le poids pèse un peu plus de sept kilos chez les hommes et quatre kilos chez les femmes. Afin de considérer l’essai comme valable, les lanceurs ne doivent pas sortir du cercle matérialisé au sol qui sert d’aire de lancer.
À ce jour, deux lanceurs sont parvenus à remporter deux titres olympiques consécutifs : l’Américain Ralph Rose surnommé « bébé éléphant » au début du siècle et son compatriote Parry O’Brien dans les années cinquante.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español
Verified by MonsterInsights