简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español

TAKHTI Gholamreza (1930 – 1968) Iran / Lutte 🟡1 ⚪️2

Takhti reste encore à ce jour l’un des plus émérites champions iraniens. D’origine modeste, cet ancien ouvrier pétrolier finit par intégrer l’armée et ainsi pouvoir se livrer à la lutte, son sport favori.

 

Il accumule les titres avant d’aller aux Jeux de Melbourne 1956 où il remporte trois médailles dont une en or dans la catégorie des 87 kg en lutte libre. De nouveau en lice dans cette catégorie à Rome quatre ans plus tard, Tahkti (au centre sur la photo) sera battu en finale avant d’achever sa carrière sportive au milieu des années 1960.

 

Sur le tapis, le lutteur a une attitude chevaleresque. À plusieurs reprises il le démontre notamment contre Aleksandr Medved, blessé au genou droit. Takhti a évité de toucher la jambe blessée et a tenté d’attaquer l’autre jambe à la place. Il a perdu le match, mais a montré qu’il accordait plus d’importance à un comportement honorable qu’à la victoire.

 

Opposé au régime politique iranien du Shah, il est discrédité par les autorités en dépit d’une grande popularité dans son pays.

 

C’est ainsi qu’il est mis à l’écart et qu’il meurt dans des conditions mystérieuses. Il se serait officiellement suicidé. Cependant, certains affirment qu’il a été assassiné en raison de ses activités politiques contre le régime de Pahlavi, accusant la Savak, la police secrète iranienne.

Parce qu’il était un héros national, ses funérailles ont attiré des centaines de milliers de personnes en deuil.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español
Verified by MonsterInsights