Français FR English EN Italiano IT

LAVILLENIE Renaud (1986) France : 🟡1 ⚪️1

L’image de Renaud Lavillenie en pleurs sur le podium des Jeux de Rio 2016 (ci-dessous) fera le tour du monde. L’athlète ne sanglote pas parce qu’il a perdu la finale, mais parce que le public le conspue en raison de déclarations incendiaires dans la presse brésilienne du jour. Il faut dire que la veille, opposé au Brésilien Thiago Braz da Silva, le public siffle lors de son dernier essai qui lui aurait permis de peut-être remporté le titre. Sans doute déstabilisé, il échouera.

 

Dans la foulée, il compare maladroitement ces sifflets à ceux qu’avaient reçus Jesse Owens dans le stade de Berlin 1936.

 

Le soir, lors de la remise des médailles, le public lui fait payer ses déclarations. Pourtant, le jeune champion français ne méritait pas une telle bronca.

 

Palmarès exceptionnel du saut à la perche mondial, champion olympique à Londres 2012, triple champion du monde en salle, vice-champion du monde en plein air, vainqueur de sept Ligues de Diamant et surtout détenteur du record du monde avec un bond à 6,16 m à Donetsk sous les yeux de Sergueï Bubka, l’ancien détenteur avec 6,15 m, Lavillenie est très apprécié de ses adversaires avec lesquels il aime plaisanter pendant les compétitions.

Un champion exceptionnel en manque de reconnaissance

À noter qu’en 2013, Renaud Lavillenie n’a pas reçu la légion d’honneur comme les autres médaillés d’or des Jeux de Londres considérant « qu’il ne remplissait pas toutes les conditions pour cela ». En fait, responsable d’un accident de moto quelques années plus tôt, il n’avait pas un casier judiciaire vierge.

Son record du monde l’année suivante a finalement tout effacé et le perchiste était bien récipiendaire 2014, ce qui était largement mérité !

 

De nouveau tête d’affiche de la délégation tricolore à Tokyo 2020, Renaud Lavillenie peut encore prétendre à la médaille d’or à 35 ans. Il était d’ailleurs le favori masculin pour le rôle de porte-drapeau du sport français au Japon. Le Jury lui a préféré le gymnaste Samir Ait-Said.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT