Français FR English EN Italiano IT

Quand l’insubordination ne mène à rien

L’haltérophile Yevgeny Minaiev (1933 – 1993) était connu pour son manque de subordination. Il a refusé tout entraîneur et a souvent manqué des séances d’entraînement de l’équipe nationale afin de ne jamais avoir à se soumettre à une quelconque autorité.

Pourtant,Minaev avait du talent puisque un an après avoir commencé à s’entrainer, il a battu un record du monde des poids plume.

 

C’est ainsi qu’il s’est retrouvé sélectionné pour les Jeux olympiques de Melbourne 1956, en tant que réserviste. Finalement qualifié pour participer à la compétition, il a remporté une médaille d’argent derrière l’américain Isaac Berger.

 

Berger l’a ensuite de nouveau battu aux championnats du monde de 1958 et de 1961, mais Minaev l’a vaincu aux championnats du monde de 1957 et de 1962 ainsi qu’aux Jeux olympiques de Rome 1960. 

La compétition était tellement acharnée qu’elle durera neuf heures.

 

Toutefois, quelques mois plus tard, toujours en raison de son insubordination, Minaiev a été exclu de l’équipe nationale au milieu des années 1960 alors qu’il était un champion national incontesté.

 

Il a pris sa retraite en 1966 et a travaillé brièvement comme entraîneur d’haltérophilie. C’est alors que Minaiev a tout abandonné dans la capitale du jour au lendemain pour retourner chez lui à Kline, une petite ville au nord de Moscou où il a occupé des emplois temporaires dans des fermes et des ateliers mécaniques.

 

Il a passé ses dernières années sans abri dans les rues de Kline, où il est mort de froid et de faim en décembre 1993.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT
Verified by MonsterInsights