French FR English EN Japanese JA

EVANS Lee (1947) États-Unis / Athlétisme 🟡2

Membre du syndicat des étudiants noirs qui participent aux Jeux de Mexico 1968, Lee Evans manifeste également son attachement au Black Power en montant sur la première marche du podium du 400 m, le poing tendu vers le ciel.

En s’imposant sur le tour de piste, Evans bat le record du monde. Il le conservera pendant près de 20 ans. Deux jours après cette victoire, il achève le relais 4×400 m Américain qui bat le record du monde et gagne une nouvelle médaille d’or en compagnie de Ron Freeman, Larry James et Vince Matthews.

 

Toutefois, à la différence de Smith et Carlos, lui ne sera pas exclu des Jeux n’apparaissant pas comme un leader du mouvement. Il reviendra même aux Jeux à Munich 1972, mais terminera au pied du podium.

 

À l’issue de cette carrière, il est rapidement nommé au Hall of Fame en 1983 et part en Afrique où il devient entraîneur. Revenu aux États-Unis, il a accepté le poste de conseiller sportif à l’université du Sud Alabama.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.