简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español

Basket à Lille : toujours pas gagné !

La fédération internationale de basket-ball (FIBA) avait donné début décembre son « accord » à l’organisation à Lille de la phase de groupes des tournois de basket des Jeux olympiques de Paris 2024. Elle avait approuvé le projet avec néanmoins « des réserves ». Cette fois-ci ce sont les joueurs qui remettent en question le choix de Lille.

 

le stade Pierre Mauroy et son toit rétractable

Le communiqué de la FIBA début décembre était laconique, mais clair. «A l’approche des Jeux et compte tenu des efforts importants déployés par toutes les parties et leurs experts, il a été décidé à titre exceptionnel, d’approuver sous réserves ce site (Stade Pierre Mauroy de Lille), en attendant la confirmation que les exigences de la Fiba soient respectées, notamment celles relatives à la santé et à la sécurité des joueurs et aux risques associés».

 

On pensait l’affaire en passe d’être réglée, mais voilà que désormais la commission des joueurs de la Fédération internationale de basket-ball (FIBA) qui a tenu vendredi une réunion en ligne, remet à nouveau en question le site de Lille.

C’est le président de la commission, l’ancien joueur Allemand Dirk Nowitzki qui s’exprime, mais c’est la FIBA qui rédige le communiqué. On peut y lire :  “La commission des joueurs a évoqué des inquiétudes concernant la santé et la sécurité des joueurs dans un stade à toit rétractable pendant l’été ».

 

On sait que les organisateurs envisagent désormais un système de climatisation plus performant pour répondre à la demande de la FIBA et désormais des joueurs.

Pas la fête olympique à Lille ?

La suite du communiqué des joueurs est autrement plus inquiétant. Il fait référence aux premières inquiétudes de la FIBA, il y a plusieurs mois.

Voilà ce qu’indique le communiqué “Ils (les joueurs) ont également exprimé leur inquiétude quant à la distance entre Lille et Paris car cela empêchera essentiellement les joueurs de vivre pleinement l’expérience olympique et de rester dans le village des athlètes, alors que plusieurs équipes devraient également manquer d’assister à la cérémonie d’ouverture”.

 

On le voit, les basketteurs qui disputeront la phase de groupe à Lille et les phases finales à Paris-Bercy n’acceptent pas ce que les handballeurs ont accepté dès le départ en échangeant les sites avec une phase de groupe à Bercy et des phases finales à Lille.

Lille est à environ 210 km au nord de Paris et le stade peut être rejoint en moins de deux heures.

 

Bref, c’est le CIO qui devra prochainement trancher la question de cette surenchère. Mais ce qui est sûr, c’est que le COJOP Paris 2024 ne passera pas les fêtes de fin d’année, l’esprit serein.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español
Verified by MonsterInsights