ATHLÈTES OLYMPIQUES INDÉPENDANTS / Politique

C’est aux Jeux de Barcelone 1992 que la notion d’athlètes olympiques indépendants s’est manifestée pour la première fois. Les athlètes olympiques indépendants sont des participants aux Jeux olympiques dont les pays n’ont pas de Comité National Olympique (CNO) reconnu par le CIO. Ces sportifs défilent sous la bannière olympique. Cette catégorie est une solution transitoire à la reconnaissance postérieure des pays. Ainsi à la suite des guerres de Yougoslavie, la Serbie-et-Monténégro est concernée à Barcelone 1992. Cette délégation rapportera trois médailles au tir sportif. Quant aux anciens sportifs soviétiques, ils concourent dans la délégation dénommée « équipe unifiée », également aux couleurs du drapeau olympique.

D’autres athlètes issus du Timor oriental, des Antilles néerlandaises ou encore du Koweït seront également concernés lors des Jeux suivants. Plus récemment, à la suite des révélations d’un dopage d’état organisé par l’État Russe, 13 des 33 médailles russes dont 4 médaillés d’or aux Jeux de Sotchi se sont vus retirées leur récompense. Leur comité a été suspendus lors des Jeux de Rio 2016 et ceux de PyeongChang 2018. Ils le seront de nouveau aux Jeux de Tokyo 2020 et ceux de Pékin 2022. Toutefois quelques sportifs russes ont été autorisés à participer aux Jeux suivants sous la bannière d’athlètes olympiques indépendants et sous conditions, celles d’avoir toujours satisfaits aux tests antidopage.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.