25 athlètes neutres qualifiés pour les Jeux

Les Russes en espéraient une centaine, pour l’heure, 25 sportifs russes et biélorusses seulement pourront participer aux Jeux de Paris 2024. 14 athlètes russes et 11 athlètes biélorusses ont été répertoriés par le CIO lors de sa première admission d’athlètes individuels neutres (AIN) éligibles pour concourir aux prochains Jeux d’été. 

 

Avec une large majorité de lutteurs et la présence du cycliste sur route russe Aleksandr Vlasov, 4e du Giro 2021 et du champion olympique de trampoline biélorusse Ivan Litvinovich parmi les sportifs en vedette pour les Jeux de Paris 2024, le Comité international olympique a tranché. Au départ la Russie avait imaginé la présence à Paris d’une centaine de sportifs. À l’issue des épreuves de qualifications internationales, 25 d’entre eux avaient obtenu leur billet, mais finalement, après l’examen de « neutralité » de la commission spécifique du CIO, seuls 14 d’entre eux ont passé le test. L’examen de neutralité concerne un non éventuel soutien au conflit entre la Russie et l’Ukraine.

 

Les temps sont durs pour les deux pays qui avaient engagé 330 Russes et 104 Biélorusses aux Jeux Tokyo en 2021.

Efimova en guest-star ?

Le CIO mettra à jour sa liste au fur et à mesure des résultats finaux des qualifications. Une chose est sûre, il n’y aura pas d’athlètes d’athlétisme, car World Athletics, la fédération internationale, a interdit tous les Russes et Biélorusses.

 

Une seule nageuse pourrait participer aux Jeux, Yuliya Efimova, qui compte trois médailles olympiques en brasse. Celle qui vit aujourd’hui en Floride, est la première nageuse russe à obtenir le statut neutre pour les Jeux, mais elle n’a toujours pas réalisé de temps de qualification. Elle a jusqu’au 23 juin pour y parvenir. De plus, elle a déclaré qu’elle n’avait pas encore de visa pour voyager en France.

Les AIN en vert de bleu ?

Les athlètes neutres ne participeront ni à la cérémonie d’ouverture sur la Seine ni n’apparaîtront au tableau officiel des médailles. En mars, le CIO leur a décerné un drapeau dédié, estampillé des lettres « AIN » sur fond vert de bleu, ainsi qu’une courte composition sans paroles, qui leur servira d’hymne s’ils remportent un titre olympique.

 

Les athlètes individuels neutres n’ayant pas l’opportunité de se produire sous leurs couleurs, sans le drapeau de leur nation et sans leur hymne national devront arborer un uniforme commun. Sera-t-il vert de bleu comme le drapeau qui les représentera ?

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Verified by MonsterInsights