Français FR English EN Italiano IT

PARTICIPANTS OLYMPIQUES INDEPENDANTS (IOP) : ⚪️1 🟠2

Lors des Jeux d’été de Barcelone 1992, des athlètes de la République fédérale de Yougoslavie (Serbie et Monténégro) et de la République de Macédoine ont participé aux Jeux en tant que participants olympiques indépendants. Les athlètes macédoniens ne pouvaient pas apparaître sous leur propre drapeau car leur Comité National Olympique (CNO) n’était pas formé.

 

Jasna Sekaric médaillé d’argent à Barcelone au titre de participante olympique indépendante et à Athènes 2004 pour la Serbie.

58 concurrents ont participé aux Jeux et trois athlètes ont remporté des médailles à Barcelone 1992 en tant que participants olympiques indépendants, tous en tir sportif.

On précise que les athlètes olympiques indépendants sont des participants aux Jeux olympiques dont les pays n’ont pas de comité reconnu par le CIO. Ils ne peuvent pas représenter leur pays sous les couleurs de leurs drapeaux mais peuvent être engagés dans les épreuves. Ces sportifs défilent donc sous la bannière olympique. En cas de victoire, c’est l’hymne olympique qui sera joué lors de la remise des médailles.

Le cas de la RF Yougoslavie

En 1992, la République fédérative de Yougoslavie était sous le coup de sanctions des Nations Unies empêchant le pays de participer aux Jeux olympiques.

En effet, le Conseil de sécurité des Nations unies avait placé la Serbie et le Monténégro sous embargo total. Elles espéraient ainsi forcer les autorités de Belgrade à retirer leurs troupes de Bosnie-Herzégovine qu’ils occupaient alors. Les Nations Unis souhaitaient que les Serbes acceptent de s’asseoir à la table de négociations.

 

D’autres ont pu y participer ultérieurement aux Jeux avec le titre d’athlètes olympiques indépendants. Désormais, lorsqu’une nation ne respecte pas les codes du mouvement olympique, il peut être amené à disputer les Jeux sous le nom de son comité olympique national. C’était le cas de la Russie lors des Jeux de Tokyo 2020 et de Pékin 2022. Les athlètes des pays en guerre et susceptibles de ne pas pouvoir s’entrainer sous leurs propres couleurs participent aux Jeux sous la bannière olympique et aux titre d’athlètes olympiques réfugiés.

 

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT