FrenchEnglishSpanish

TIR SPORTIF

C’est à la fin du 19ème siècle qu’apparaissent les premières sociétés de tir et dès l’origine des Jeux modernes, ce sport devient discipline olympique en 1896. Pourtant aux portes du 21ème siècle, le tir est encore un sport confidentiel, car longtemps cette discipline a été considérée comme un art militaire plutôt qu’une épreuve sportive. D’ailleurs lors des Jeux de Paris en 1900, il existe même une discipline aussi fantaisiste que le tir au canon.

Tir au fusil ou trap

Pour le reste, le tir, aux Jeux olympiques a toujours sacralisé trois armes : le tir au pistolet, le tir à la carabine et le fusil. Seules les cibles et les distances du tir ont évoluées avec le temps. Ainsi le tir sur cibles mouvantes, appelé tir au cerf courant qui était en réalité des silhouettes en métal, déplacées mécaniquement, voire tir aux pigeons d’argiles sont devenues le tir au plateau d’argile que nous connaissons aujourd’hui. Pour le tir au pistolet ou à la carabine, seules la nature des armes et les distances de tir ont évoluées.

On observe que lors des premiers Jeux et jusqu’en 1948, les vainqueurs n’avaient pas droit à des médailles, mais à des diplômes olympiques. Sport longtemps réservé aux hommes, les femmes ont pu enfin officiellement participer aux Jeux à partir de 1984 et montrer des dispositions aussi évidentes que leurs homologues masculins au point que plusieurs disciplines ont été mixtes dans les années soixante-dix lorsque les femmes n’étaient pas encore admises officiellement en compétition.

Tir au pistolet

Il y a aujourd’hui 10 épreuves dans le tir qui se répartissent dans les trois mêmes grandes familles qu’autrefois : le tir à la carabine, le tir au pistolet et le tir au fusil sur des plateaux d’argile ou skeet ou trap.

Les règles du tir sont assez complexes, même si le principe est le même pour toutes les catégories de tir à la carabine et au pistolet : tirer sur une cible numérotée de 1 à 10. Autrefois, les concurrents pouvaient atteindre 600 points s’ils faisaient une série sans faute. Aujourd’hui ils peuvent atteindre 654 points car tirer dans le 10 rapporte 10,9 points. C’est l’extrême précision des tireurs au fil du temps qui a imposé les décimales, y compris sur les autres cercles de la cible. En revanche, lors du tir aux plateaux d’argile, les tireurs doivent abattre comme son nom l’indique des cibles mouvantes lancées mécaniquement.

close
Envie de recevoir nos articles par email ?

Inscrivez-vous à notre newsletter !

AUCUN COMMENTAIRE

Désolé, les commentaires ne sont pas autorisés sur cet article