Français FR English EN Italiano IT

VILLE ORGANISATRICE des JEUX OLYMPIQUES

Ce n’est jamais à un pays, mais à une ville qu’est confiée l’organisation des Jeux olympiques. Cette tradition remonte tout naturellement à la désignation jadis d’Olympie pour organiser les Jeux des régions grecques.

La procédure pour obtenir les Jeux est toujours la même. Le conseil municipal doit le premier faire acte de candidature. Il doit répondre à un questionnaire de motivation et s’assurer du soutien financier de son gouvernement. Sept ans avant la date des Jeux, le CIO fait le tri des villes candidates et désigne l’une d’elle par un vote à bulletin secret.

 

Cette procédure était celle en vigueur avant la mise en œuvre de l’Agenda Olympique 2020. Ce projet qui maintenant est mis en œuvre permet beaucoup de souplesse afin que les villes et les pays subissent moins de contraintes et réalisent de substantielles économies dans l’organisation des Jeux.

C’est ainsi que des régions peuvent revendiquer l’organisation des Jeux, que ces Jeux peuvent être organisés sur plusieurs territoires, loin des sites compact voulu depuis le début des années 2000, où tous les sites devaient être proche du village olympique. C’est ainsi que Paris, la première délocalisera des épreuves à Lille, voire à Tahiti, s’agissant du surf.

La désignation d’une ville, un acte important

Par le passé, les désignations ont parfois été entachées d’irrégularités. Il est reproché aux organisateurs d’offrir des offrandes de nature influencer les votes des membres des commissions olympiques. Ainsi le scandale de corruption lors de l’attribution des Jeux d’hiver de Salt Lake City 2002 a semble t-il été salutaire.

C’était une commission d’évaluation composée d’une trentaine de membres du Comité International olympique (CIO) qui procédaient aux visites préalables sur les sites pour le compte de l’ensemble du CIO.

 

Cette règle a beaucoup évoluée depuis 2014 et la nomination de Thomas Bach à la tête du CIO. Avec la mise en œuvre de l’Agenda olympique 2020 on parle désormais de futur hôte plus de d’une ville organisatrice. Aujourd’hui en effet, une ville, mais aussi deux villes, voire une région ou deux régions limitrophes peuvent postuler à l’organisation des Jeux.

 

Il est d’ailleurs à noter qu’en 2017, lors de la session du CIO à Lima au Pérou, deux villes ont été désignée pour organiser les prochains Jeux (photo).

 

Paris organisera ceux de 2024, tandis que dans le même temps, Los Angeles se voyait désignée pour organiser ceux de 2028. Deux raisons à ce choix : les deux villes avaient des dossiers de candidature très différents, mais parfaits dans l’esprit olympique. Les deux villes se proposaient de collaborer pour s’aider mutuellement et enfin l’une d’elle, Los Angeles, avait accepté de différer sa candidature à 2028 moyennant une aide financière du CIO.

 

Il est à noter que les autres villes candidates pour 2024 comme Rome ou Budapest avait jeté l’éponge bien avant cette échéance, le CIO pouvait ainsi procéder à ce choix presque novateur puisque en 1894, le CIO avait choisi d’attribuer parallèlement les Jeux d’Athènes 1896 et ceux de Paris 1900.

 

Une fois désignée, la ville candidate devient une ville organisatrice. Elle va devoir constituer un Comité d’organisation (COJOP). Il a pour mission d’assurer l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques jusqu’à leurs termes.

Français FR English EN Italiano IT
Verified by MonsterInsights