FrenchEnglishSpanish

ANNEAUX OLYMPIQUES

Les anneaux olympiques sont de couleur bleue, noire, rouge, jaune et verte sur fond blanc. Ils forment aujourd’hui le logotype le plus célèbre des marques mondiales. On dit que 90% des habitants de la planète sont capables de l’identifier. C’est Pierre de Coubertin qui avait dessiné ce symbole après la première guerre mondiale. Il avait demandé à une modeste filature de le tisser. Lui-même expliquait ainsi le sens du drapeau : « … ainsi dessiné, il est symbolique ; il représente les cinq parties du monde unies par l’olympisme et ses cinq couleurs d’autres part reproduisent celles de tous les drapeaux nationaux qui flottent à travers l’univers de nos jours ». On voit dès lors que la légende selon laquelle, le bleu représenterait l’Europe, le noir – l’Afrique, le rouge – l’Amérique, le jaune – l’Asie et le vert – l’Océanie est mise à mal.

Ces cinq couleurs sont tout simplement celles le plus souvent présentes sur tous les drapeaux nationaux.

C’est aux Jeux d’Anvers 1920 que pour la première fois le drapeau frappé des cinq anneaux olympiques de couleurs fut hissé. Il aurait pu l’être dès 1916 lors des Jeux prévus à Berlin, mais ils avaient été annulé en raison de la première guerre mondiale. Le premier drapeau olympique, celui d’Anvers 1920 était introuvable à la fin des Jeux et un nouveau drapeau olympique devait être réalisé pour les Jeux olympiques d’été de Paris 1924. Bien qu’il s’agisse d’un remplaçant, le CIO a continué de l’appeler « drapeau d’Anvers ». Il a été transmis à la prochaine ville organisatrice des Jeux olympiques d’été ou d’hiver jusqu’aux Jeux olympiques d’hiver de Oslo 1952, lorsqu’un drapeau olympique distinct a été créé pour être utilisé uniquement aux Jeux olympiques d’hiver.

Le drapeau de 1924 a ensuite été utilisé aux Jeux olympiques d’été jusqu’aux Jeux de Séoul 1988, date à laquelle il a été définitivement retiré. Quant au drapeau d’origine, il avait été dérobé en 1924 par le plongeur américain Harry Prieste qui l’a rendu au CIO en 2000 lors des Jeux de Sydney. Pendant 80 ans, il l’avait gardé au fond de sa valise.

close
Envie de recevoir nos articles par email ?

Inscrivez-vous à notre newsletter !

AUCUN COMMENTAIRE

Désolé, les commentaires ne sont pas autorisés sur cet article