Français FR English EN Italiano IT

Jeux olympiques OSLO 1952 – Norvège

Le choix d’attribuer les Jeux d’hiver de Oslo 1952 est naturel dans un pays qui dit avoir « inventé » le ski. Comme ils le feront à Lillehammer, 42 ans plus tard, les Norvégiens aiment montrer leur différence : des Jeux enthousiastes, populaires et gais. Cortina d’Ampezzo et Lake Placid, un temps, concurrentes doivent s’incliner devant autant de détermination.

 

La foule au pied de Holmenkollen

Ainsi à Oslo, 100.000 spectateurs assistent aux compétitions de saut à skis sur le fameux tremplin de Holmenkollen qui deviendra par la suite le haut lieu mondial des disciplines hivernales comme le saut à ski, le biathlon ou le ski de fond.

Sur le plan économique, les Norvégiens financent tout, mais souhaitent conserver tous les bénéfices. Ils y parviennent. Il faut dire que la vente des billets représentent 80 % des recettes.

 

Les champions

Ces Jeux marquent le retour de l’Allemagne et du Japon dans le giron olympique. Ils consacreront le skieur Italien Zeno Colo, vainqueur de la descente et le patineur de vitesse Norvégien Hjalmar Andersen, trois fois médaillé d’or sur l’anneau de glace.

Le patineur artistique Dick Button conserve son titre remporté quatre ans plus tôt. La skieuse américaine Andrea Mead-Lawrence, les bobsledders allemands Lorenz Nieberl et Andreas Ostler sont tous double champions olympiques.

1 COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT
Verified by MonsterInsights