French FR English EN Japanese JA

Jeux olympiques INNSBRUCK 1976 – Autriche

En 1976, c’est la grande ville Américaine de Denver qui avait été choisie pour l’organisation des Jeux face à Vancouver, Sion et Tampere en Finlande. Le choix était facile car Denver possédait toutes les infrastructures nécessaires. Elles n’avaient seulement besoin que d’une remise à niveau. Pourtant la pression des écologistes du Colorado a finalement fait capoter le projet à la grande joie du président du CIO de l’époque, Avery Brundage qui souhaitait la fin des Jeux d’hiver, trop commerciaux à son goût. Tout juste espérait-il un «enterrement convenable à Denver».

 

La ville d’Innsbruck se déploie au pied du tremplin de saut à ski

Toutefois son successeur, l’irlandais Michael Morris dit Lord Killanin ne l’entend pas ainsi.

 

Vancouver, Sion et Tampere sont de nouveau ville candidate pour reprendre le flambeau, mais le temps presse et jamais ces villes n’auront le temps de construire ou améliorer les infrastructures existantes. Killanin constate que les sites d’Innsbruck 1964 qui n’était pas candidate à l’origine sont encore en très bon état après avoir accueilli les Jeux d’hiver douze ans plus tôt. Finalement, la ville autrichienne récupère la mise.

Un choix efficace et diplomatique

Le CIO fait une pierre deux coups. Il offre un événement international à un pays qui compte en matière de sports d’hiver et il rétablit ses relations diplomatiques avec l’Autriche fâchée contre le CIO et Brundage en particulier, qui avait exclu le skieur Karl Schranz des Jeux de Sapporo 1972, quatre ans plus tôt pour professionnalisme.

A l’occasion des Jeux d’hiver de 1976, une nouvelle discipline est inscrite au programme du patinage artistique, l’épreuve de danse. Rosi Mittermaier, vainqueur de la descente olympique sera la reine des Jeux, tandis qu’Irina Rodnina avec un nouveau partenaire remporte le titre de patinage de couple sur glace. En patinage de vitesse c’est Tatiana Averina qui domine la compétition tandis que sa compatriote Raisa Smetanina remporte deux médailles d’or en ski de fond.

Une fois encore l’Union soviétique avec 13 médailles d’or et la RDA avec 7 médailles d’or dominent le classement des nations.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.