Français FR English EN Italiano IT

Jeux olympiques SAINT-MORITZ 1948 – Suisse

En 1948, la Suisse, pays neutre, n’a pas été touchée par la guerre. Elle accueille donc les Jeux d’hiver du retour à la paix auxquels l’Allemagne et le Japon ne participent pas étant provisoirement exclu du mouvement olympique. Elle n’a pas vraiment de concurrence à l’exception de la station Américaine de Lake Placid.

 

Le comité d’organisation a dû faire face à plusieurs défis en raison du manque de ressources financières et humaines consommées par la guerre. Il s’agissait des premiers de deux Jeux olympiques d’hiver sous la présidence du CIO de Sigfrid Edström.

 

Il y avait 28 nations qui ont défilé lors des cérémonies d’ouverture le 30 janvier 1948. le hockeyeur suisse Bibi Torriani est devenu le premier joueur de hockey sur glace à prononcer le serment olympique au nom de tous les athlètes.

Les Jeux de 1948 comportaient également deux sports de démonstration : la patrouille militaire, qui deviendra plus tard le biathlon, et le pentathlon d’hiver, qui fut supprimé après ces Jeux.

 

Ces Jeux d’hiver sont les premiers à entrer de plain-pied dans l’ère moderne. Il suffit pour s’en convaincre d’observer la foule des radioreporters sur le terrain.

 

Ces Jeux révèlent deux authentiques champions : le patineur Américain Dick Button et le skieur français Henri Oreiller qui remportent trois médailles dont deux en or.

Autre grand bonhomme, le fondeur suédois Martin Lundström qui remporte également deux médailles d’or.

 

La Suisse parvient à se hisser sur le podium avec notamment trois médailles d’or, tandis que la Norvège et la Suède dominent le classement des nations.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT
Verified by MonsterInsights