简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español

EDSTRÖM Siegfried (1870 – 1952) Suède

Président du C.I.O de 1942 à 1952

C’est à la mort du comte de Baillet-Latour en 1942 que ce Suédois accède à la présidence du Comité international Olympique (CIO) , dont il est le vice-président depuis déjà une dizaine d’années. Autrefois, brillant athlète, Siegfried Edström avait participé à l’organisation des Jeux de Stockholm 1912 et conduit la délégation suédoise aux Jeux de Los Angeles 1932.

 

Fondateur de la fédération internationale d’athlétisme (IAAF) ce pionnier du sport moderne conduit les destinées du CIO jusqu’en 1952. Il se retire quelques mois avant sa mort. C’est Avery Brundage qui lui succède.

 

Notons qu’en 1931, Edström pris la décision controversée d’interdire au coureur finlandais Paavo Nurmi de participer aux Jeux olympiques de Los Angeles 1932.

Pour le suédois, Nurmi était professionnel. Les relations entre la Finlande et la Suède en furent affectées car Paavo Nurmi était considéré comme un héros national finlandais.

 

Nurmi a finalement obtenu une petite revanche lors des Jeux olympiques de Helsinki 1952. Il portait la flamme olympique lors de la cérémonie d’ouverture dans un stade qui l’applaudit à tout rompre… sous les yeux d’Edström.

1 COMMENTAIRE
简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español
Verified by MonsterInsights