Français FR English EN Italiano IT

PANKRATION – Épreuve olympique

Le pankration a été introduit lors de la 33ème Olympiade en 648 avant J.-C. En plus des techniques de boxe et de lutte, les athlètes utilisaient des coups de pied, des verrous et des étranglements au sol. Cette forme de lutte également appelée pancrace est d’une rare violence. Toutefois il était interdit de mordre ou d’arracher les yeux de son adversaire.

 

Cette épreuve fascine la foule qui remplit le stade d’Olympie. C’est également celle qui rapporte également d’importantes récompenses financières à ceux qui s’imposent.

 

C’est dans cette épreuve que le grec Polydamas (sculpture ci-contre) fut considéré comme l’un des plus grands champions olympiques de l’Antiquité. Un récit ancien raconte une situation dans laquelle les juges tentaient de déterminer le vainqueur d’un match. La difficulté résidait dans le fait que les deux hommes étaient morts dans l’arène de leurs blessures, ce qui rendait difficile la détermination d’un vainqueur.

 

Finalement, les juges ont décidé que le gagnant était celui qui n’avait pas les yeux arrachés. Au fil du temps, cependant, des manœuvres comme le gougeage oculaire ont été découragées pour éviter de tels incidents désagréables.

 

Un événement célèbre dans ce sport a été la victoire posthume Arrhichion de Phigalia qui « a expiré au moment même où son adversaire s’est reconnu battu ».

Français FR English EN Italiano IT