Chinese (Simplified) ZH-CN French FR English EN Japanese JA

DIOXIPPUS – Athènes / Pankration 🟡1

Ce pancratiaste grec renommé a été couronné champion olympique en 336 avant J.-C. Il avait un tel talent qu’aucun adversaire n’osait le rencontrer. On appelait ce genre de victoire « akoniti », qui signifie littéralement « sans se dépoussiérer ».

 

Alexandre III, fervent admirateur de Dioxippus

Alexandre III le Grand qui admirait l’athlète l’avait invité à un repas de gala. Pendant le banquet, plusieurs hommes d’Alexandre, dont un certain Coragus se sont moqués de lui et de sa gloutonnerie. Il l’a défié dans un match.

C’est ainsi que le lendemain, Dioxippus, nu mais avec une massue est allé affronter Coragus, qui portait une armure et qui disposait d’un bouclier, d’une lance et d’une épée. Pendant le combat, Coragus a projeté sa lance sur son adversaire qui l’a esquivé. Puis ce dernier a foncé sur Coragus, l’a balayé au sol, l’a désarmé et l’a immobilisé.

 

Il aurait pu le tuer en lui marchant sur la gorge, mais Alexandre a arrêté le combat.

 

Cette victoire hélas, a sonné le glas du pancratiaste. Les partenaires macédoniens de Coragus vexés, l’ont fait accuser à tort du vol d’une tasse en or. Profondément déshonoré, Dioxippus a écrit une lettre à Alexandre racontant le complot et s’est suicidé en se jetant sur son épée.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.