FrenchEnglishSpanish

FRASER Dawn (1937) Australie / Natation (4 – 4 – 0)

Dawn Fraser met un terme à sa carrière de nageuse en 1964 après avoir commis une faute. Elle est suspendue dix ans de toutes compétitions pour avoir voulu s’offrir le drapeau olympique qui flottait sur le Palais Impérial de Tokyo. Il s’agit là d’un crime de lèse-majesté. Pourtant, les autorités vont lui offrir le drapeau et sa fédération réduira sa peine à quatre ans. Mais elle n’a plus les moyens de se préparer pour participer aux Jeux de Mexico 1968.

Une telle championne ne méritait pas cette punition après avoir conquis quatre titres olympiques sur 100 m nage libre en 1956, 1960 et 1964, ainsi qu’en relais 4×100 m. Elle obtient par ailleurs 4 médailles d’argent. Malgré ce désaveu, elle est consacrée femme de l’année 1964 en Australie et s’engage alors en politique. Elle fera un mandat pour représenter la Nouvelle Galles du Sud.

Un temps pressenti pour allumer la vasque olympique des Jeux de Sydney 2000, les organisateurs choisissent finalement l’athlète aborigène Cathy Freeman. Qu’à cela ne tienne, le président du CIO l’invite à ses côtés lors de la cérémonie d’ouverture. Elle fera office de « première dame » en remplacement de l’épouse de Juan Antonio Samaranch, très malade.

Dawn Fraser a été intronisée au Temple de la renommée de la natation internationale en 1965 et deux ans plus tard, membre de l’Ordre de l’Empire britannique. En 1998, elle a été élue meilleure athlète féminine de l’Australie dans l’histoire du 20ème siècle.

close
Envie de recevoir nos articles par email ?

Inscrivez-vous à notre newsletter !