Français FR English EN Italiano IT

L’Indonésie vise les Jeux de 2036 à Nusantara

L’Indonésie ne désarme pas et le redit avec force, elle veut les Jeux olympiques. Après l’échec de la candidature de la capitale Jakarta en 2032, voici que l’état indonésien revient à la charge et propose d’organiser les Jeux de 2036 dans la nouvelle capitale en construction, Nusantara.

 

Aujourd’hui Jakarta (photo) sur l’île de Java est devenue une ville démesurée qui compte une aire urbaine de 30 millions d’habitants. Une ville engorgée, polluée, d’où l’idée de cette nouvelle capitale sur l’île-forêt de Bornéo.

Nusantera signifie « Archipel » en Indonésien, c’est ainsi que les habitants des îles qui composent l’Indonésie appelle leur pays. Le président Joko Widodo entend donc proposer Nusantara pour y organiser les Jeux olympiques.

 

Pour construire cette nouvelle capitale qui pourrait prendre le relais de Jakarta en 2024, l’état indonésien investit 35 milliards de dollars. Les travaux sont immenses et devraient durer jusqu’en 2045. Pour l’heure, il n’existe pas grand chose sur site. Les rares images de Nusantara montre la maquette du projet de palais présidentiel (image ci-dessus).

En attendant que la ville sorte de terre, le gouvernement vient de prendre d’ores et déjà l’engagement d’y construire les sites sportifs nécessaires à la réalisation des Jeux olympiques.

Des expériences réussies

L’Indonésie a organisé les Jeux asiatiques très réussis en 2018 à Jakarta et Palembang et c’est à cette occasion que le rêve olympique s’est dessiné. L’archipel s’apprête par ailleurs à organiser des événements multisports dans divers endroits de l’archipel. Ainsi l’an prochain, Bali devrait accueillir les Jeux mondiaux de plage de l’Association des comités nationaux olympiques.

 

Pour les Jeux olympiques, il fallait imaginer un lieu unique, d’où le choix de Nusantara. Tout est encore à construire sans parler des sites sportifs. Le premier envisagé c’est la nouvelle base d’entraînement nationale pour le football. Le reste viendra dans la foulée. Et nul doute que si l’Indonésie obtient les Jeux, ce devrait être un formidable accélérateur pour la construction de toutes les infrastructures nécessaires.

 

En attendant, les candidatures pour organiser les Jeux olympiques 2036 sont pléthores.

 

En Asie, il y a le voisin Indien qui présente la candidature d’Ahmedabad. Il y a également dans les starting-blocks les villes russes de Vladivostok, Saint-Pétersbourg et Kazan, la capitale espagnole Madrid, Istanbul en Turquie (voir ci-dessous) et Odessa en Ukraine, mais c’était avant la guerre, mais encore Berlin-Tel Aviv qui ont évoqué un projet commun.

Autres candidatures à prendre au sérieux Doha au Qatar et la Hongrie avec Budapest.


Istanbul attend son heure

Le ministre turc des Sports, Mehmet Kasapoglu, a affirmé que son pays était « prêt » à organiser les Jeux olympiques. Toutefois, le ministre pense que la balle est dans le camp du CIO pour « suivre » l’offre du pays.

 

Le stade Ataturk prévu pour une éventuelle cérémonie d’ouverture

La Turquie vise à organiser les Jeux olympiques depuis de nombreuses années. Elle a présenté la candidature d’Istanbul à 5 reprises lors des 6 dernières élections de la ville-hôte (2000, 2004, 2008, 2012, 2020).
La dernière fois pour les Jeux de 2020 a failli être la bonne. Istanbul n’a été battu qu’à l’occasion du dernier tour de scrutin par Tokyo.

Malgré ces revers, la Turquie refuse d’abandonner son rêve, le maire d’Istanbul Ekrem Imamoglu ayant annoncé l’année dernière qu’il lançait une candidature pour accueillir les Jeux olympiques de 2036.

 

Si une candidature de la Turquie était retenue, ce serait le premier pays à majorité musulmane à organiser les Jeux olympiques.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT