Français FR English EN 日本語 JA

Budapest annonce la couleur pour 2032

Le Comité olympique hongrois (HOC) vient de créer un comité chargé d’étudier la faisabilité d’organiser les Jeux olympiques à Budapest en 2032. La Hongrie n’a jamais accueilli les Jeux olympiques, mais Budapest a présenté sa candidature à plusieurs reprises en 1916, 1920, 1936, 1944 et plus récemment en 1960.

Budapest était également en balance pour candidater pour les Jeux de 2024 avant de retirer sa candidature en raison de l’opposition locale et des appels à un référendum.

Depuis, les hongrois ont fait construire le Puskas Arena (photo ci-dessus) qui remplace le vieux Nepstadion, un stade de 68.000 places qui accueillera des matches de l’Euro 2020 de football, compétition comme les Jeux olympiques, différée d’un an. Il serait au cœur des Jeux de Budapest si la candidature du pays allait jusqu’au bout.

 

Le Premier ministre Hongrois Viktor Orban en compagnie de Thomas Bach lors d’une visite au CIO

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a récemment déclaré lors de ses vœux à la nation pour 2021 qu’il « aimerait vivre pour voir la Hongrie accueillir les Jeux olympiques ». Un projet qui n’a rien aberrant dans une Hongrie qui a toujours beaucoup donné au mouvement olympique.

 

C’est le président de la bourse de Budapest qui préside le Comité de réflexion. Attila Szalay-Berzeviczy pense que « La tâche principale est de créer une étude complète de faisabilité et d’impact macroéconomique, une tâche complexe qui devrait prendre un an et demi ».

 

Szalay-Berzeviczy est l’arrière-arrière petit-fils du premier président du Comité olympique hongrois, Albert Berzeviczy. Les autres membres du comité sont des capitaines d’industries.

Les candidatures connues

Plusieurs villes ou nations ont déjà lancé des offres de candidatures pour les Jeux olympiques et paralympiques de 2032.
Il y a celle du Queensland en Australie, centrée sur Brisbane, celle de l’Indonésie qui se concentre sur Jakarta plutôt que sur la future capitale, celle du Qatar, celle de Bombay en Inde, la candidature chinoise de Chengdu et Chongqing en Chine, celle de la région Rhin-Ruhr en Allemagne, tandis que la Turquie et Istanbul et l’Ukraine ont également suggéré qu’ils pourraient soumissionner pour les Jeux olympiques de 2032, même si ces derniers penchent plutôt en faveur d’une candidature aux Jeux d’hiver de 2030.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN 日本語 JA