French FR English EN Japanese JA Spanish ES

COMITÉ OLYMPIQUE HONGRIE (HUN) : 🟡 176 ⚪️ 149 🟤 173

Cette très grande nation sportive s’illustre aux Jeux dans des disciplines comme la natation, l’escrime et le football. Elle occupe la tête d’un virtuel classement des pays très fortement récompensés aux Jeux, bien que n’ayant jamais obtenu le droit de les organiser en dépit de nombreuses candidatures de sa capitale, Budapest. De plus, la Hongrie se situe au deuxième rang du plus grand nombre de médailles d’or jamais enregistrées par habitant de toutes les nations derrière la Finlande.

 

 

 

 

En natation, la réputation des nageurs hongrois n’est plus à faire. Ils ont hissé plusieurs nageurs aux premiers rangs mondiaux parmi lesquels Krystina Egerszegi, quintuple championne olympique ou Tamas Darnyi, quadruple champion. La qualité des entraînements pratiqués dans ce pays est illustrée par Tamas Szechy qui a fait remporté à ses nageurs pas moins de 15 médailles olympiques dont huit d’or.

 

En water-polo, autre épreuve issue de la natation, les Hongrois ont atteint le podium à 13 reprises et ont été 7 fois champions olympiques. Ils n’avaient pas retrouvé la première place du podium depuis 1976. Mais à partir des Jeux de Sydney, ils se sont imposés trois fois consécutivement en s’imposant également à Athènes 2004 et Pékin 2008.

 

En escrime, c’est au sabre que la Hongrie demeure la meilleure nation mondiale avec ses « monuments » que sont Pal Kovacs et Rudolph Karpati, six fois champion olympique, mais bien d’autres multiples champions pourraient être cités. La Hongrie a notamment gagné 7 titres par équipe consécutifs de 1936 à 1960.

 

Enfin en football, la Hongrie a remporté trois titres entre 1952 et 1968. Elle comptait dans ses rangs des joueurs comme Sandor Kocsis et Ferenc Puskas. Notons que c’est en hommage à la délégation hongroise qui refuse de rentrer dans son pays après le putsch soviéto-hongrois de 1956 que les autres délégations défilent sans drapeau lors de la cérémonie de clôture des Jeux de Melbourne1956. C’est là que s’illustre la gymnase Agnès Keleti, cinq fois médaillée d’or.

 

La Hongrie participe aux Jeux depuis l’origine en 1896 et n’a fait défaut qu’à deux reprises. En 1920, elle n’a pas été invitée après la Première Guerre mondiale, puis elle s’est jointe au boycott des Jeux d’été de 1984 mené par l’Union soviétique.

close

Voulez-vous recevoir chaque jeudi, nos articles de la semaine ?

Rien de plus simple, inscrivez-vous à notre newsletter !

4 COMMENTAIRES