Français FR English EN

CASQUE de SPORT – Technologie

Dans de nombreux sports, le port du casque est obligatoire et les fabricants rivalisent d’inventivité pour les adapter au mieux à la discipline tout en assurant sécurité et esthétique.

 

Le casque on le devine a pour vocation de protéger la tête de l’athlète en cas de choc ou de chute. Mais pour être confortable, il doit être bien ventilé pour permettre l’évacuation de la chaleur dissipée pendant l’effort physique par la vascularisation abondante du cuir chevelu. C’est notamment le cas en cyclisme où la technologie ne cesse d’innover avec notamment des casque profilé qui permettent également une meilleure pénétration dans l’air.

Casque obligatoire

En boxe ou entaekwondo, les amateurs qui participent aux Jeux portent des casques destinés à protéger la tête des participants, même si des coups violents peuvent être portés au visage.

En canoë-kayak, le casque protège la tête contre les chocs sous l’eau ou contre les rochers en cas de retournement de l’embarcation ou de chute à l’eau. La conception anatomique des casques nouvelle génération a une importance particulière dans les sports d’eau car une simple perte de connaissance est souvent fatale.

En équitation, pour des raisons esthétiques, les cavaliers portaient des bombes, une sorte de casquette à visière, renforcée. En fait, la bombe dispose d’une faible capacité d’absorption en cas de choc. Les chutes de cheval sont souvent accompagnées par des traumatismes crâniens graves. Désormais, les cavaliers portent des casques comparables à ceux des coureurs cyclistes mais adaptés à leur discipline et à l’esthétique particulière du cavalier.

On n’imagine pas la pratique de l’escrime sans casque ou plus exactement sans masque. Toutefois, les masques grillagés portés par les escrimeurs ne permettaient pas de voir leurs expressions. Désormais des masques transparents et anti-buée équipent ces compétiteurs.

Sports d’hiver

Dans les disciplines hivernales, le port du casque est également obligatoire. Il y a le hockey sur glace en raison des nombreux chocs contre les balustrades et pour protéger la tête du hockeyeur en cas de chute afin de ne pas être percuté par un patin. Autres disciplines, le ski alpin, le ski acrobatique et le snowboard où là encore une chute à plus de 100 km/h serait fatale et notamment dans les disciplines comme la descente. Évoquons également la luge, le bobsleigh ou le skeleton où les athlètes filent dans des boyaux étroits à des vitesses vertigineuses, voire le saut à ski où les sauteurs décollent à environ 25 m de haut à plus de 100km/h. Là encore le port du casque est le dernier rempart contre une blessure à la tête qui pourrait être extrêmement grave.

On n’arrête plus la technologie

 

Mais il est un casque autrement plus révolutionnaire. C’est celui inventé par une société américaine qui ressemble à un casque audio et qui se porte à l’entrainement. Le casque est muni de picots de caoutchouc qui stimulent le cerveau et ainsi, stimule les muscles afin de favoriser leur développement. Ce casque permet également par la répétition des gestes justes d’améliorer sa technique. Testé pendant une dizaine d’années, il est aujourd’hui sur le marché pour quelques centaines d’euros.

AUCUN COMMENTAIRE

Désolé, les commentaires ne sont pas autorisés sur cet article

Français FR English EN