Français FR English EN Italiano IT

SAUT À SKI / Sport olympique

Cette épreuve individuelle permet aux hommes d’empocher deux médailles aux Jeux lors de sauts au petit tremplin qui a évolué de 70 à 125 m aujourd’hui, tandis que le grand tremplin passait de 90 à 140 m. En plus de cela, il existe une épreuve par équipe depuis Calgary 1988. Les concurrents bénéficient de deux sauts.

Les femmes ne disputent ce sport que depuis les Jeux de Sotchi 2014 et n’effectuent qu’un saut depuis le tremplin de 90 m.

 

A l’occasion des Jeux de Pékin 2022, une nouvelle épreuve de saut à ski mixte verra le jour.

 

Une fois l’élan pris sur une pente enneigée ou revêtue de synthétique, sans aide, vient l’envol avec les skis joints et le corps mis en parallèle. Cette position a évolué avec le temps et les avancées techniques et matérielles. Désormais, c’est la position des skis en V (photo) qui prédomine.

La réception doit se faire en souplesse, les skis toujours joints en position télémark afin d’obtenir une note de style la plus élevée possible. La tâche est facilitée par la nature des skis, plus longs et plus larges que les planches traditionnelles de descente.

Un juge donne la note de style, tandis que l’on mesure la distance parcourue par le skieur entre le nez du tremplin et le point de chute. C’est l’addition des points marqués dans les deux figures qui déterminent le classement.

Discipline historique

Discipline olympique depuis l’origine des Jeux d’hiver, le saut à ski couronne presque toujours des scandinaves. Ce sont eux qui font évoluer la discipline à la fin des années 1950 en plaçant leurs bras le long du corps pour gagner en aérodynamisme. Auparavant, les sauteurs à ski tendaient leurs bras en avant.

 

Si ce sont les finlandais et les norvégiens qui dominent la discipline, c’est un Suisse Simon Ammann qui est le plus médaillé avec 4 médailles d’or obtenues à Salt Lake City 2002 et Vancouver 2010 à égalité avec le Finlandais Matti Nykänen.

Chez les femmes, la toute première championne olympique est l’Allemande Carina Vogt, titrée à Sotchi 2014.

AUCUN COMMENTAIRE

Désolé, les commentaires ne sont pas autorisés sur cet article

Français FR English EN Italiano IT