Français FR English EN Italiano IT

BJOERNDALEN ou BJØRNDALEN Ole Einar (1974) Norvège / Biathlon – Ski de fond : 🟡8 ⚪️4 🟠1

Ole Einar Bjoerndalen restera le grand dominateur des épreuves de biathlon des Jeux de Salt Lake City 2002 où il s’impose sur 10, 20 Km, sur le sprint et dans le relais par équipe. Ce sera son année-phare aux Jeux, auxquels il participe entre 1994 et 2014. Celui que les autres biathlètes ont surnommé « l’avion » avait déjà remporté une médaille d’or à Nagano 1998 dans l’épreuve du sprint. Ces cinq médailles d’or et ce quadruplé olympique font le lui un héros. Il est biathlète le plus titré aux Jeux. Cela lui vaut un autre surnom : «le Roi du biathlon».

 

Bjoerndalen qui fut un temps attiré par le football avoue se préparer en pratiquant assidûment le ski de fond. D’ailleurs lors des Jeux de Salt Lake City il participe au 30 Km libre qu’il termine à la 6e place. Mais c’est grâce à la précision de ses tirs qu’il réussit son quadruplé olympique à Salt Lake City. Il a fait une véritable démonstration de précision avec aucun échec.

 

Moins en verve à Turin quatre ans plus tard, le norvégien est battu de quelques secondes dans l’épreuve de poursuite par le Français Vincent Defrasne. Il remportera deux nouvelles médailles d’argent et une de bronze. Mais si sa domination aux Jeux est moindre, aux Championnats du monde, il continue de dominer la discipline et remporte 7 titres mondiaux entre 2007 et 2009, sa meilleure saison mondiale.

Pourtant aux Jeux de Vancouver 2010, il rentre de nouveau dans le rang et n’obtient qu’une médaille d’argent au 20 km et une d’or en relais. C’est l’époque où il se sépare de sa première épouse, l’Italienne Nathalie Santer.

Une carrière d’une longévité exceptionnelle

Pour Martin Fourcade, Bjoerndalen est celui qui a révolutionné la discipline

Totalement retrouvé à Sotchi 2014, il entre définitivement dans la légende en remportant le sprint dès l’ouverture des Jeux, mais pour être le recordman des médailles aux Jeux d’hiver et dépasser son compatriote fondeur Björn Daehlie, il lui faut une treizième médaille et une huitième en or. Il obtient avec le relais mixte, une nouvelle épreuve du biathlon olympique.

C’est alors que la légende est invitée à intégrer le Comité international Olympique (CIO) au sein de la commission des athlètes.

Le Roi du biathlon

Mais finalement soucieux d’aller jusqu’aux Jeux de PyeongChang 2018 et ainsi disputer ses 7ème Jeux à 44 ans, il en démissionne rapidement et continue son parcours sportif.

Après s’être longtemps opposé au Français Raphaël Poirée qu’il a souvent dominé, c’est à un autre français qui monte qu’il est maintenant opposé : Martin Fourcade. Bientôt ses résultats deviennent quelconques et le sélectionneur est contraint de l’écarter de la sélection nationale norvégienne pour les Jeux en Corée du sud. Bjoerndalen fait malgré tout le voyage car entre temps, il est devenu l’époux de Darya Domracheva, la Biélorusse dont il est l’entraineur personnel en même temps que celui de l’équipe nationale de Belarus.

 

C’est ainsi que s’achève le parcours sportif de Bjoerndalen dont chacun reconnaissait l’extrême professionnalisme. Il disposait d’un entraineur personnel pour le tir, la spécialité qu’il maîtrisait moins bien que le ski de fond, d’un préparateur mental et surveillait très attentivement son hygiène de vie.

Fort d’avoir réussi à négocier d’importants contrats tout au long de sa carrière, il s’adonne désormais principalement aux loisirs dont il s’est volontairement privé pendant ses 30 années au plus haut niveau.

Français FR English EN Italiano IT