Français FR English EN 日本語 JA

Comité olympique NOUVELLE-ZELANDE (NZL) : 🟡46 ⚪️28 🟠46

La Nouvelle-Zélande fait partie des toutes premières nations à avoir participé aux Jeux, même si elle n’a assuré sa présence, en tant que nation indépendante, qu’aux Jeux olympiques d’été d’Anvers 1920. Auparavant, lors des Jeux olympiques d’été de 1908 et de 1912, les athlètes de la Nouvelle-Zélande et de l’Australie avaient concouru ensemble. Il s’agissait d’une équipe australasiatique combinée (Australasie).

 

En athlétisme, ce pays révèle trois formidables coureurs : Jack Lovelock, champion olympique du 1500 m à Berlin 1936 (photo). Mais aussi John Walker, qui est champion olympique de la même distance à Montréal 1976. Auparavant, la Nouvelle-Zélande avait surtout révélé Peter Snell, qui domine le 800 m à Rome et Tokyo en 1960 et 1964.

 

 

 

 

Dominateurs dans les sports nautiques

Mais ce sont surtout les épreuves nautiques qui réussissent le mieux aux « kiwis ». Ils ont remporté de très nombreuses médailles en voile, en canoë-kayak et en aviron. Des résultats méritoires cela d’autant que les néo-zélandais, comme d’autres compétiteurs de l’hémisphère sud, ont l’inconvénient de devoir être en forme l’été pendant leurs mois d’hiver.

 

Reste que la Nouvelle-Zélande a suscité la polémique aux Jeux de Montréal 1976. Elle a conduit la plupart des pays africains à un boycott des Jeux. Ils protestaient contre les matches disputés par les rugbymen All Blacks face à l’Afrique du Sud. Ce pays était exclu du mouvement olympique en raison de l’apartheid.

 

La Nouvelle-Zélande a également participé à la plupart des Jeux olympiques d’hiver depuis Oslo 1952. Elle y a remporté trois médailles jusque là.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN 日本語 JA