Français FR English EN Italiano IT

BEKELE Kenenisa (1982) Ethiopie / Athlétisme 🟡3 ⚪️1

C’est avec un palmarès vertigineux à 22 ans que le petit Éthiopien aborde les Jeux d’Athènes 2004. Recordman du monde du 5000 et du 10.000 m, trois fois champion du monde de cross, champion du monde du 10.000 m, il a tout pour succéder à Hailé Gébresselassié, le chef de file de la formation éthiopienne.

De fait, « Gébré » mène la course du 10.000 m, mais c’est pour mieux reposer Bekele qui s’impose sans opposition devant son compatriote Sihine.

 

Décidé à devenir après Emil Zatopek, Vladimir Kuts, Lasse Viren et Miruts Yifter, le cinquième champion à remporter 5000 et 10.000 m, Bekele aurait pu remporter le 5000 m. C’était sans compter sur Hicham El Guerrouj qui vient le dépasser dans la ligne droite et le battre.

 

Mais ce qu’il ne parvient pas à réaliser à Athènes, Bekele va le réussir à Pékin 2008. Il s’impose à deux reprises sur 5000 et 10.000 m reléguant la concurrence aux accessits. Il est depuis le détenteur des deux records du monde. Il entre ainsi dans la légende des grands champions de fond, vainqueurs des deux grandes disciplines. Exploit qu’il réédite lors des Championnats du monde à Berlin en 2009.

 

Celui qui avait perdu sa fiancée, victime d’un arrêt cardiaque lors d’un stage d’entraînement en 2005 va par la suite prendre du temps pour lui et ne revenir à l’athlétisme qu’à l’occasion des Jeux de Londres 2012. Devancé par l’anglais Mo Farah, maitre chez lui, il termine au pied du podium du 10.000 m. C’est à cette époque qu’il décide de se consacrer au marathon. Discipline qu’il pratique toujours. Il reste un des plus dangereux concurrent de Farah et Eliud Kipchoge.

Français FR English EN Italiano IT