French FR English EN Japanese JA Spanish ES

EL GUERROUJ Hicham (1974) Maroc / Athlétisme 🟡2 ⚪️1

Considéré comme le plus grand espoir du 1500 m avant les Jeux d’Atlanta, Hicham El Guerrouj échoue en Géorgie. Une chute le prive d’une victoire attendue. Dans la foulée, il se rattrape avec deux titres mondiaux acquis en 1997 et 1999. Les lauriers attendaient Hicham El Guerrouj à Sydney 2000. Le meilleur spécialiste mondial du demi-fond devait s’imposer sur 1500 m. Pourtant le champion marocain échoue de nouveau, battu dans le final par le petit kényan Noah Ngeny.

 

Celui qui rêve de la même gloire que son illustre modèle Saïd Aouita qui médite sur la possibilité de remporter toutes les courses du 1500 m au 5000 m doit se résoudre à la patience.

 

Mais Hicham El Guerrouj continue de marquer la discipline de son empreinte. Il remporte les deux titres mondiaux à venir en 2001 et 2003. Il ne lui manque qu’un titre olympique pour entrer définitivement dans la légende. La course des Jeux d’Athènes 2004, le comblera au delà de ses espérances. Il prend la course à son compte et impose à ses adversaires un train d’enfer. Seul le Kényan Bernard Lagat lui résiste, va le dépasser dans la ligne droite, mais la rage de vaincre d’El Guerrouj est la plus forte. Il s’impose enfin et tombe en pleurs sur le stade. Ce sont ces adversaires qui les premiers viennent le congratuler.

Sans doute soulagé d’avoir atteint son objectif suprême, il s’aligne au départ du 5000 m et à l’issue d’une course d’attente coiffe Kenenisa Bekele dans la ligne droite. Il rejoint dans la légende le Finlandais Paavo Nurmi qui avait réalisé ce doublé aux Jeux de Paris 1924.

Une reconnaissance internationale

Intronisé ces dernières années au Temple de la renommée de l’athlétisme mondial, Hicham El Guerrouj a remarquablement géré sa carrière. Son titre d’athlète de l’année en 2004, l’autorise à toucher de fortes primes lors des meetings de la Golden League.

Décoré par le roi du Maroc de la plus haute distinction, distributeur exclusif d’une grande marque de sport au Maroc, Hicham El Guerrouj peut ainsi mettre un terme à sa carrière athlétique.

 

Il intègre le CIO en 2004 et part suivre des études aux États-Unis. En 2010, le CIO lui décerne le titre « d’athlète modèle » lors des premiers Jeux olympiques de la Jeunesse à Singapour.

close

Voulez-vous recevoir chaque jeudi, nos articles de la semaine ?

Rien de plus simple, inscrivez-vous à notre newsletter !

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.