FrenchEnglishSpanish

VOLONTAIRE

L’organisation des Jeux coûte cher et plus encore s’il s’agit de comptabiliser les moyens humains nécessaires à l’exécution des missions et à l’arbitrage des quelques 300 compétitions. C’est pour cela que le mouvement olympique a institué le principe de faire appel à des bénévoles pour aider à l’organisation. C’est ainsi que lors des Jeux de Sydney 2000 la réussite des promoteurs australiens doit beaucoup aux quelques 50.000 bénévoles qui sont venus prêter main-forte. Ces jeunes sont venus du monde entier. Ils ont guidé les spectateurs, les ont orientés, les ont encouragés. Leur travail a été unanimement applaudi par les spectateurs des stades olympiques et le lendemain des épreuves, ils ont défilé dans les rues de Sydney sous les encouragements de la foule. Il faut noter qu’en Nouvelle Galles du sud, seuls 2% des bénévoles sont partis avant la fin de leur mission.

Un tiers d’entre eux avait renoncé à aller jusqu’au bout lors des Jeux d’Atlanta 1996, quatre ans plus tôt. À Athènes, les organisateurs ont eu beaucoup de mal à convaincre les jeunes Grecs de devenir volontaires. Fort heureusement les candidats étrangers ont fini par convaincre les autochtones à s’engager à leur tour. Au final, il y avait 160.000 candidats et un quart d’entre eux ont été de la fête.

Être volontaire aux Jeux olympiques est à la portée de tous dès lors que le candidat a une expérience et parfois un savoir-faire à mettre en lumière. Quoiqu’il en soit, le comité d’organisation dispense des centaines de milliers de formations pour ces volontaires. Pendant les Jeux, les volontaires disposent également d’un uniforme qu’ils pourront conserver et d’un certificat. Mais le plus important, ce sont les relations humaines souvent indéfectibles tissées pendant la durée des Jeux entre les volontaires que ces derniers garderont en mémoire.

close
Envie de recevoir nos articles par email ?

Inscrivez-vous à notre newsletter !

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.