Français FR English EN 日本語 JA

Trois nouvelles disciplines pour Paris 2024

La dernière journée de la commission exécutive du CIO a permis de se pencher sur les prochains Jeux. On attendait la décision du CIO concernant la course au large présentée par la Fédération Internationale de voile. Comme prévu, l’épreuve n’a pas été retenue et le kitesurf prévu à l’origine en épreuve mixte sera finalement en individuel, chez les hommes et les femmes. Par ailleurs, le pentathlon moderne fait sa révolution et une épreuve de marche par équipe et mixte remplacera le 50 km.

 

L’ancienne administration de World Sailing soutenait fortement une épreuve de course au large. Le nouveau conseil d’administration de la discipline n’était pas aussi unanime. Pour autant, World Sailing avait conservé sa priorité à cette épreuve offshore mixte dans la perspective de Paris 2024.

Le CIO n’étant pas favorable à la course au large a donc balayé lors de sa dernière commission exécutive cette épreuve. Du coup, le kitesurf qui devait être une épreuve de relais mixte devient discipline à part entière avec une médaille pour les hommes et une autre pour les femmes.

Il s’agissait de la première option alternative de World Sailing.

Un pentathlon moderne revisité

Le nouveau terrain de jeu du pentathlon moderne

De plus, la commission exécutive du CIO a approuvé le nouveau format de compétition pour le pentathlon moderne, qui devrait se dérouler sur un seul site. Telle que proposée par l’Union Internationale de Pentathlon Moderne, cette compétition de 90 minutes commence par l’équitation, suivie du tour bonus d’escrime et de la natation, avant de se terminer par le laser-run.

Des pauses de 5 à 15 minutes auront lieu entre chaque discipline.

L’étape équestre dure 20 minutes, suivies de 15 minutes d’escrime, 10 minutes de natation et 15 minutes pour le laser-run.

Une marche à franchir

Si le principe d’une épreuve de marche par équipes mixtes devrait faire ses débuts olympiques à Paris 2024, le format de la compétition – y compris la distance et le nombre d’athlètes dans chaque équipe – n’a pas encore été choisi. C’est la fédération internationale d’athlétisme World Athletics qui devra le décider.

La commission exécutive du CIO avait précédemment décidé que le nombre d’épreuves d’athlétisme devrait rester à 48 pour Paris, ce qui a conduit à l’abandon de l’épreuve de marche masculine de 50 kilomètres au profit d’une épreuve mixte dans la quête de l’égalité des sexes.

Une proposition de format doit être présentée à la commission exécutive du CIO en décembre.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN 日本語 JA