French FR English EN Japanese JA

TOMBA Alberto (1964) Italie / Ski alpin (3 – 2 – 0)

Surnommé « la bomba » en raison de ses qualités de tonicité impressionnante, ce skieur italien est le premier champion olympique à conserver un titre obtenu quatre ans auparavant. Vainqueur du slalom spécial et du slalom géant de Calgary 1988, Tomba récidive en géant à Albertville 1992 devant 10.000 tifosi venus l’encourager. Il est à deux doigts d’obtenir le même résultat qu’à Calgary, mais il concède la défaite face au Norvégien Finn-Christian Jagge (1966 – 2020).

Insatiable, le « campionissimo » est encore présent à Lillehammer 1994, où cette fois, il est battu par l’Autrichien Thomas Stangassinger (1965). Il ratera deux fois, de peu, une quatrième médaille d’or en trois Jeux. Après avoir enfin réussi à accrocher trois titres de champion du monde qui manquait à son palmarès, Tomba se présente aux Jeux de Nagano 1998 rassasié de victoires. Sur le déclin, il n’a pas remporté de médaille après avoir chuté en slalom géant. Néanmoins, son brillant parcours aux Jeux lui vaudra de recevoir l’Ordre olympique en or, la plus haute distinction du mouvement olympique auquel peu d’athlètes ont gouté.

Alberto Tomba était beaucoup plus qu’un champion de ski, c’était une véritable star dans son domaine. D’une personnalité exubérante, il avait un physique hors norme sacrifiant souvent la diététique à la bonne chair. Il avait également construit une structure professionnelle autour de lui très efficace qui lui a permis d’engranger de confortables revenus. Il a même été condamné à rembourser plusieurs millions d’euros qu’il avait caché au fisc italien. Néanmoins si le personnage était volontiers provocateur et démonstratif, il n’en était pas moins professionnel dans son approche de la haute compétition.

On retiendra également que lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques d’hiver de Turin 2006, Tomba a amené la flamme olympique dans le stade. Il l’a remise ensuite à Stephania Belmondo qui avait œuvré avec lui à ce que la grande ville du Piémont puisse organiser les Jeux.

AUCUN COMMENTAIRE

Désolé, les commentaires ne sont pas autorisés sur cet article