Français FR English EN Italiano IT

SKI ACROBATIQUE – Sport olympique (1992)

La pratique du ski serait dit-on aussi vieille que le monde. Des gravures rupestres et des skis fossiles ont été retrouvés en Scandinavie. Les plus anciens ont 5400 ans. À cette époque, ce n’est alors qu’un moyen de locomotion. Ce n’est qu’à la fin du 19ème siècle que le ski devient divertissement, puis sport de compétition. On distingue dès lors deux pratiques : le ski de fond et le ski alpin. Aujourd’hui deux nouvelles pratiques sont venues se greffer aux glisses existantes : le ski acrobatique pratiqué avec deux skis et le snowboard, pratiqué sur une planche courte et large.

 

SKI ACROBATIQUE :

Trois disciplines composaient le ski acrobatique à l’origine lorsqu’il devient discipline olympique lors des Jeux d’Albertville 1992 : le saut, le ballet et les bosses.

 

La première épreuve consiste à effectuer des sauts acrobatiques à partir d’un tremplin ponctué de techniques variées (vrilles, rotations, sauts périlleux).

 

La deuxième permettait d’effectuer des figures au sol, skis au pied. Elle n’a été au programme olympique qu’à l’occasion des Jeux d’Albertville 1992.

 

La troisième, la plus spectaculaire, consiste à dévaler un champ de neige très bosselé le plus vite possible en effectuant deux sauts et des vrilles en cours de descente. Certaines des bosses peuvent atteindre 1,20 m de hauteur. Cette discipline se pratique également en parallèle. C’est un duel entre deux concurrents.

Nouvelles disciplines modernes

Depuis l’origine, trois nouvelles disciplines sont venues s’ajouter au saut acrobatique : le skicross, l’halfpipe et le slopestyle.

 

Le skicross s’apparente au boardercross en snowboard, mais les concurrents sont chaussés de skis. Plusieurs concurrents s’élancent d’un départ en ligne et doivent finir en tête un parcours fait de bosses, de virages ou de différentes déclinaisons.

 

En halfpipe comme en snowboard, une rampe d’une cinquantaine de mètres relevée sur les cotés permet au skieur de réaliser des figures aériennes avec ses deux skis.

 

Enfin en slopestyle, qui se pratique également avec deux skis consiste à réaliser des figures aériennes sur une piste de descente spécialement aménagée.

 

A l’occasion des Jeux de Pékin 2022, une nouvelle discipline fera son apparition. Comme en snowboard, les garçons et les filles pourront pratiquer le big Air (photo), qui consiste à produire des figures aériennes et spectaculaires à partir d’un tremplin.

 

C’est le Canada qui reste à ce jour, la meilleure nation olympique. Parmi les figures de la discipline, citons le Canadien Alexandre Bilodeau, double champion olympique de bosses et l’Américain David Wise, double champion olympique de half-pipe.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT
Verified by MonsterInsights