Les infos auxquelles vous auriez pu échapper

Macron s’inquiète de ses décisions

Emmanuel Macron estime que les Français « tiendront compte des JO de Paris » lorsqu’ils voteront aux prochaines élections législatives et ne voudront pas de dirigeants qui ne sont « pas prêts du tout ».

 

Le président français a fait cette déclaration surprenante lors du dernier G7 à Bari en Italie. « Je pense qu’ils ne veulent pas (les français) que les JO se passent mal » en référence aux élections législatives des 30 juin et 7 juillet. 

 

Emmanuel Macron a provoqué la dissolution de l’Assemblée nationale dont les élections auront lieu moins de 3 semaines avant le début des Jeux olympiques de Paris 2024 après l’échec de son camp aux élections européennes du 9 juin dernier.


Lia Thomas déboutée devant le TAS

La nageuse transgenre Lia Thomas a perdu son appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) contre les règles de World Aquatics (WA), le nouveau nom de l’ancienne Fédération internationale de natation (FINA), concernant la participation des athlètes transgenres aux compétitions.

La décision empêche la nageuse transgenre américaine de concourir dans la catégorie féminine aux Jeux olympiques de Paris, confirmant la validité des règles contestées par l’athlète. « World Aquatics salue la récente décision du TAS dans le cas de Lia Thomas, qui constitue selon nous une avancée significative dans nos efforts pour protéger le sport féminin », a déclaré l’instance dirigeante mondiale des sports aquatiques dans un communiqué de presse.

 

Selon World Athletics, les concurrents transgenres doivent avoir terminé leur transition avant l’âge de 12 ans pour être éligibles à la compétition féminine. Lia Thomas a tenté de faire annuler cette décision au motif qu’elle était discriminatoire, mais le TAS ne l’a pas suivi.

 

Lia Thomas, classée 65e au classement du 500 mètres nage libre chez les hommes a remporté le titre féminin NCAA après avoir fait sa transition. Ce titre lui a été retiré et attribué à la deuxième de l’épreuve, Emma Weyant.

Cette semaine, le CIO a rédigé un document relatif aux athlètes transgenres dans le sport.


Tommie Smith, un Américain à Paris

L’ancien sprinter américain et champion olympique du 200 m à Mexico 1968, célèbre pour son geste du poing levé en signe de protestation antiraciste, était à Paris cette semaine à l’occasion d’un colloque organisé pendant l’Olympiade culturelle.

Le geste de Tommie Smith restera à jamais une image emblématique, réalisée au plus fort de sa carrière alors qu’il n’avait que 24 ans, lui a valu une interdiction à vie de l’athlétisme pour avoir violé les règles du Comité international olympique (CIO) pour avoir exprimé une protestation politique sur un podium olympique. Smith et son compatriote John Carlos avaient ce jour-là violé la règle 50 de la Charte olympique.

 

Le sprinter américain se dit toujours très préoccupé par l’état actuel des affaires mondiales. Smith estime que les athlètes d’aujourd’hui sont moins politiques que par le passé, même si la lutte contre le racisme doit continuer, même aux États-Unis où, selon lui, « les choses ne pourraient pas être pires ».

 

A une époque où l’individualisme a pris le pas sur la capacité à manifester pour le bien commun et où les gens ont tendance à penser davantage à eux-mêmes qu’aux questions sociales, Smith fait partie des personnes les plus inquiètes. 


Les Jeux olympiques de l’e-sport, c’est parti !

La commission exécutive du Comité International Olympique (CIO) va proposer la création de « Jeux Olympiques de l’e-sport » lors de la 142e Session du CIO qui se tiendra à Paris à partir du 22 juillet prochain. Le CIO est déjà en discussions avancées avec un hôte potentiel et une annonce peut être attendue très prochainement après la finalisation des dernières formalités.

 

Depuis 2018, le CIO s’est engagé dans l’e-sport d’une manière globale. Il a choisi une approche qui lui permet de rester fidèle aux valeurs qui le guident depuis plus d’un siècle. En 2021, le CIO a créé les Olympic Virtual Series, sa première initiative pilote dans le domaine de l’e-sport.

S’appuyant sur les enseignements tirés de cet événement, le CIO a ensuite lancé la Semaine olympique de l’e-sport à Singapour en juin 2023, qui a réuni les communautés olympique et de l’e-sport.

 

Fort de ce succès, le président du CIO a chargé en octobre dernier la commission de l’e-sport présidée par le Français David Lappartient d’étudier la création de « Jeux Olympiques de l’e-sport ». En un temps record, la commission est revenue avec une proposition concrète.

 

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Verified by MonsterInsights