简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español

GROSPIRON Edgar (1969) France / Ski acrobatique 🟡1 🟠2

Sous la neige qui tombe à gros flocon sur la piste de bosses à Tignes en 1992, on ne voit que deux gros yeux dessinés sur des genouillères. Plus tard, on verra un visage rayonnant, celui du skieur français Edgar Grospiron. Il vient de battre son coéquipier Olivier Allemand en finale du premier titre olympique de ski sur bosses et donne à la discipline une authentique popularité lors des Jeux d’Albertville 1992.

 

Deux ans plus tard à Lillehammer 1994, relevant de blessure, il se contente d’une médaille de bronze, comme celle qu’il avait gagné à Calgary 1988 lorsque la compétition était en démonstration.

A des performances olympiques s’ajoute trois titres de champion du monde.

 

Devenu par la suite, conférencier-motivateur, il est depuis engagé auprès du Comité olympique pour des missions comme les Jeux olympiques d’hiver de la jeunesse de Innsbruck 2012. Il était chef de mission de l’équipe de France.

Il était également en charge de la candidature d’Annecy aux Jeux olympiques d’hiver de 2018. La capitale de la Haute-Savoie ne l’a pas emporté face aux coréens de PyeongChang.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español
Verified by MonsterInsights