Chinese (Simplified) ZH-CN French FR English EN Japanese JA

Comité olympique ISRAËL (ISR) : 🟡1 ⚪️1 🟠7

Il est des pays qui ont plus de mal que d’autres à exister, y compris aux Jeux olympiques qui pourtant célèbrent la paix entre les peuples. Israël, est à ce titre, une figure de prou.

Ainsi, bien que son comité olympique ait été créé en 1933, il ne participe pas aux Jeux avant Helsinki 1952.  Il portait pourtant le nom de Comité National Olympique (CNO) de Palestine. Il était sensé représenter des athlètes musulmans, juifs et chrétiens vivant sur le territoire de la Palestine, alors sous mandat britannique.

De fait, Israël aurait pu participer aux Jeux de Berlin 1936, mais le pays y renonce. Elle est en désaccord avec la politique anti-juifs menée par le chancelier du Reich de l’Allemagne nazie.

Le terrible attentat de Munich

Puis viennent les Jeux de 1972, à Munich et le bain de sang dont sont victimes onze membres de l’équipe israélienne (commando Septembre Noir). Le reste de la délégation quittera la capitale de Bavière, mais les Jeux se poursuivront à la demande du président du CIO de l’époque, l’Américain Avery Brundage. Ce dernier n’était pas connu pour ses idées progressistes.

 

Jusque dans les années quatre-vingt, Israël faisait partie de la Fédération des Jeux asiatiques avant de rejoindre les Comités olympiques européens en 1982. Depuis le pays a obtenu plusieurs médailles aux Jeux, le plus souvent en bronze.

De fait, le seul véritable médaillé d’or israélien reste le véliplanchiste Gal Fridman (photo) médaillé d’or à Athènes 2004.

 

Enfin notons que ces dernières années, en judo, plusieurs athlètes issus des pays du golfe ont refusé d’affronter des judokas israéliens sous des prétextes les plus divers (Iran-Israel).

Israël participe également aux Jeux d’hiver depuis 1994, mais n’a toujours pas remporté de médaille.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.