Français FR English EN Italiano IT

L’unité de la « famille olympique » se morcèle

Le Comité international olympique (CIO) n’est pas d’accord avec la position prise le mois dernier par l’Association mondiale des olympiens (WOA).  Contrairement à la recommandation du CIO d’interdire purement et simplement les athlètes russes et biélorusses des compétitions sportives internationales, la WOA a  mis un bémol à ce projet.

 

Début avril dernier, la WOA a déclaré qu’elle « croyait fermement que la décision de concourir ou non devrait être laissée à chaque athlète et devrait être basée sur les principes fondamentaux de la Charte olympique« , à la suite d’une réunion de son comité exécutif.

 

Bien évidemment, cette position contraste avec les recommandations du CIO, qui a exhorté les fédérations internationales et les organisateurs d’événements à empêcher les athlètes et les officiels de Russie et de Biélorussie de participer à leurs compétitions en réponse à l’invasion de l’Ukraine pendant la trêve olympique des Jeux de Pékin 2022.

 

C’est ainsi que le CIO affirme ne pas soutenir la position de la WOA. Il le dit dans une lettre ouverte adressée au Comité Olympique ukrainien « Au nom de l’ensemble du Mouvement olympique, nous tenons à réaffirmer notre solidarité avec vous et notre plein soutien à vos athlètes ukrainiens et à l’ensemble de la communauté olympique ukrainienne. »

 

La WOA est une organisation indépendante créée par l’ancien président du CIO Juan Antonio Samaranch et dirigée par le Français Joël Bouzou (photo) depuis 2011. L’association a son siège à Monaco, dont le prince Albert II de Monaco, membre du CIO est le parrain. Le président du CIO, Thomas Bach, en est le président d’honneur.

 

Sollicité, la WOA affirme par la voix de son président n’avoir « rien à ajouter » à son communiqué de presse d’avril dernier.

close

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque jeudi toutes les infos olympiques de la semaine

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT