Français FR English EN

La Russie organisera les premiers Futurous Games

Les premiers Futurous Games qui peuvent être considérés comme les « Jeux olympiques du futur » et qui vont rassembler une quinzaine de disciplines de haute technologie se dérouleront en Russie en 2023.

 

L’annonce vient d’en être faite par l’ancien président de Sotchi 2014, le vice-premier ministre de Russie, Dmitri Chernyshenko (photo) dans le cadre du forum « Russie – Pays de sport » qui s’est déroulé à Kazan en cette fin de semaine.

 

Kazan pourrait être un des lieux susceptibles d’accueillir ces premiers Jeux au même titre que Moscou, Saint-Pétersbourg ou Sotchi.

 

Ces Jeux verront s’affronter des équipes mixtes composées d’hommes et de femmes, d’athlètes valides et en situation de handicap, mais aussi des robots dans une quinzaine de nouvelles disciplines liées à la robotique, à l’e-sport, aux compétitions de drones, d’exosquelettes, voire de réalité virtuelle ou augmentée.

Des précisions seront données ultérieurement sur la composition des équipes (universités ou équipes nationales) ainsi que sur l’ensemble des disciplines retenues.

Des Jeux inclusifs et 2.0

Le promoteur de ces Jeux est Philippe Blanchard (photo) « le Coubertin du 21e siècle ». Ce dernier connait bien l’institution olympique (CIO) pour y avoir occupé un poste de directeur sous la présidence de Jacques Rogge.

 

Il avait dès cette époque imaginé ces Jeux du futur, mais l’institution olympique n’avait pas suivie. Plus tard sont nés les Jeux olympiques de la jeunesse avec les sports classiques que nous connaissons.

Toutefois lors des dernières éditions, des disciplines plus modernes s’y sont déroulées (futsal, beach-handball, skateboard, breaking, etc).

 

Les Futurous Games vont permettre aux équipes mixtes de se mesurer à la technologies et aux technologies.

Les sports pratiqués seront par exemple les tournois de jeux vidéos, les courses de drones, les chorégraphies dans des simulateurs de chute libre, les murs d’escalade cinétique, les démonstrations de robots, les épreuves d’athlétisme entre exosquelettes, les matchs de foot en réalité virtuelle, le dronesurfing (photo).

 

Cet événement vise 100 millions de « cyberspectateurs » pour sa première édition. Ceux-là pourront même interagir pendant les compétitions pour faciliter ou compliquer la tâche des compétiteurs.

 

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN