Le coordinateur pour la sécurité « démissionné »

À un peu plus d’un an de l’événement, le coordinateur national pour la sécurité des Jeux de Paris 2024, Ziad Khoury quitte son poste « à sa demande » selon un arrêté publié hier au Journal officiel. Il avait été suspendu de ses fonctions fin mars après un signalement pour un « comportement inadapté » avec une femme.

 

Nommé en juin 2021, Ziad Khoury avait été suspendu le 21 mars « à titre conservatoire ». L’ancien préfet de Haute-Saône et de l’Aisne aurait eu des propos inappropriés envers une femme lors d’un déplacement à Londres en décembre 2021.

 

Avant de prendre les fonctions de coordinateur national pour la sécurité des Jeux de 2024, Ziad Khoury avait été en charge de la sécurité lors de l’Euro de football 2016. Il connaissait bien le terrain et les contours de sa mission qui reste un des domaines prioritaires des Jeux parisiens.

 

La démission de Khoury survient quelques jours après une visite de la commission de coordination du Comité international olympique (photo). A l’issue de la visite, Pierre-Olivier Beckers-Vieujant, le président de la Commission de Coordination a exprimé sa pleine confiance quant à la sécurité potentielle de la Cérémonie d’Ouverture de Paris 2024.

 

Le successeur de Ziad Khoury n’a pas été communiqué.

 


Le canoë envisagé à 1300 km de Los Angeles

Oklahoma City dispose avec le Riversport Rapids Whitewater Center (photo) d’un des meilleurs lieux pour y organiser les compétitions de canoë-kayak. Bien que situé à 1300 km de Los Angeles, il espère devenir le lieu qui accueillera les compétitions olympiques en 2028.

 

C’est la zone de loisirs du bassin de Sepulveda, dans le nord-ouest de Los Angeles qui avait auparavant été désignée comme site de slalom pour le canoë. Une installation temporaire devait accueillir la discipline au même titre que les compétitions équestres et le tir dans le cadre du Valley Sports Park.

 

Si le site d’Oklahoma était désigné, ce serait le troisième lieu envisagé pour les épreuves de sprint en canoë de Los Angeles 2028.

Initialement, elles auraient dû se dérouler sur le Stade marin de Long Beach (photo) qui a servi initialement pour les Jeux olympiques de Los Angeles 1932.

Finalement, il accueillera seulement les compétitions d’aviron sur une distance raccourcie à 1 500 mètres au lieu des 2000 mètres traditionnels en raison de la construction d’un pont qui rétrécie son parcours.

 

C’est ainsi que les organisateurs de Los Angeles 2028 explore d’autres options.

Le site d’Oklahoma City qui a déjà servi pour des grandes épreuves internationales et qui s’apprête à recevoir le championnat du monde 2026 semble aujourd’hui en pôle position pour devenir site olympique. La décision serait imminente.

Cependant il est à 3 heures de vol de Los Angeles. Autre contrainte, le COJOP doit obtenir l’approbation de la ville de Los Angeles en raison de son éloignement de la ville.

 


Un Prix Nobel à Milan Cortina 2026

Le professeur Muhammad Yunus, Prix Nobel 2006 s’est rendu au siège du comité d’organisation de Milan Cortina 2026 pour signer un protocole d’accord (MoU).

 

Le bangladais a rencontré des membres de Milan Cortina 2026 pour évoquer un projet d’héritage pour les Jeux olympiques et paralympiques d’hiver. Il consiste pour le comité d’organisation à collaborer avec les entreprises pour s’assurer que les achats peuvent « créer le plus grand bénéfice social possible ».

Yunus est devenu célèbre pour avoir autorisé des microcrédits aux petites communautés qui ne pouvaient pas recevoir de crédit conventionnel.

L’homme de 82 ans a été invité à travailler avec le CIO sur des initiatives destiné à aider les sportifs dans leur reconversion. Il a reçu l’Ordre olympique lors des Jeux olympiques de Tokyo 2020 en reconnaissance de son travail dans le développement du sport et de la fondation du Yunus Sports Hub.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Verified by MonsterInsights