Français FR English EN Italiano IT

Les Français inquiets de la sécurité aux Jeux

Une enquête vient de révéler qu’une majorité de Français sont inquiets pour la sécurité tant pour les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 que pour la Coupe du monde de rugby, l’an prochain.

 

L’étude menée par Fiducial-Odoxa, a montré que la mauvaise gestion de la finale de l’UEFA Champions League était la principale raison de la méfiance du public. Elle a été menée auprès d’un échantillon de 10.005 personnes âgées de 18 ans et plus.

 

L’armée en renfort lors des Jeux de Londres 2012

L’enquête révèle que 58 % des Français ne font pas confiance au gouvernement pour assurer la sécurité des grands événements sportifs à venir.

Près de 6 Français sur 10 (59 %) affirment se sentir souvent (13 %) ou de temps en temps (46 %) en insécurité. En dépit des annonces récentes sur le sujet, le gouvernement ne convainc pas sur sa capacité à y remédier.

 

Le baromètre Odoxa démontre que si 60% des sondés ont confiance dans la capacité de l’état à se prémunir du risque terroriste, 67 % des personnes interrogées pensent que la sécurité globale serait médiocre lors de ces événements sportifs à venir.

Selon eux, les autorités ne seront pas en mesure de canaliser la prévention des vols. 62 % pensent que les contrôles aux entrées dans les enceintes sportives seront faibles, que les projectiles seront lancés et que des chants racistes seront proférés.

Des craintes entourent également la protection des fan zones en raison du nombre généralement réduit de personnel de sécurité.

 

Bien que 53 % souhaitent toujours que la cérémonie d’ouverture ait lieu le long de la Seine, certains craignent que cela ne cause de sérieux problèmes.

Une nette majorité des personnes interrogées (72 %) ont déclaré qu’elles avaient des doutes sur la sécurité, elles seraient prêtes à renoncer à assister aux Jeux et à la Coupe du monde de rugby.

« Les mois à venir seront donc essentiels pour éviter que ces événements ne soient boudés par les Français qui souhaitent participer à la fête, en se rendant dans les enceintes sportives ou les fan zones », conclut le baromètre.

Le gouvernement réagi

Quoiqu’il en soit, les réunions de chantiers prévus par le gouvernement jusqu’à la tenue des Jeux sont importantes. Elles devront non seulement contribuer à trouver des parades à l’ensemble des risques encourus, mais également permettre de rassurer l’opinion publique.

 

Déjà dans un premier temps, afin d’apaiser les inquiétudes en matière de sécurité, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a fait savoir qu’il veut une moyenne de 30.000 policiers et gendarmes en service quotidien à Paris 2024. Lors d’une déclaration au Sénat français, le responsable gouvernemental a également suggéré que 35.000 agents de sécurité seront utilisés pour la cérémonie d’ouverture.

3.000 autres agents de sécurité privés devraient être présents pour le premier événement de Paris 2024.

 

D’autres engagements incluent l’interdiction au personnel du ministère de l’Intérieur de prendre des congés pendant les Jeux et le déplacement ou l’annulation d’autres événements sportifs ou culturels majeurs en cas de conflit d’horaire. Il fait référence au Tour de France dont l’arrivée devrait se dérouler à Nice.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT
Verified by MonsterInsights