Français FR English EN Italiano IT

L’état français impose le « la »

Les données sensibles liées aux Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 seront traitées par la société française Atos plutôt que par le géant chinois Alibaba.  L’État français et les organisateurs de Paris 2024 s’inquiétaient des « risques d’exfiltration » potentiels avec Alibaba.

Personne ne devrait en être contrarié dans la mesure où le français d’Atos est partenaire du programme The Olympic Partner (TOP) au même titre qu’Alibaba.

 

Pour gérer les données sensibles, Atos utilisera son cloud basé en France. Il administre habituellement les contrats militaires et ceux de la sécurité de l’État. De son côté, Alibaba conserverait la gestion directe des données non sensibles.

 

La décision fait suite à des discussions entre le gouvernement et l’Agence nationale de la cybersécurité en France commencée voici un an. Le ministère français de l’Intérieur avait exprimé sa crainte que les données personnelles de dizaines de milliers de personnes accréditées, dont les autorités françaises, puissent être hébergées par Alibaba.

Le budget légèrement à la hausse

Ajoutons que l’état français a décidé de légèrement augmenter le budget 2023 du ministère français des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024. Il augmente de 1,8% par rapport à 2022.

La Solideo, l’entreprise publique en charge des projets de construction des Jeux de Paris 2024, devrait recevoir du ministère des Sports en 2023 un montant quasi identique à celui de cette année. Aux 295 millions d’euros s’ajouteront 25 millions d’euros supplémentaires spécifiquement pour les Jeux Paralympiques.

Conseil olympique ce jour

Enfin ajoutons que pour la deuxième fois en quelques semaines, le président Macron reçoit ce jeudi matin à l’Élysée un second Conseil olympique et paralympique pour les Jeux de Paris 2024.

Lors du premier rendez-vous, Anne Hidalgo, maire de Paris et présidente du Conseil d’administration de Paris 2024, ainsi que Valérie Pécresse, la présidente de la Région Ile-de-France n’étaient pas de la fête. Elles avaient été les adversaires d’Emmanuel Macron à la présidence de la République. Cette fois, les deux élues seront présentes.

Autour de la table cette fois, tous ceux qui comptent dans l’organisation des Jeux de Paris 2024 seront présents : la Première ministre Élisabeth Borne et les ministres de l’Intérieur Gérald Darmanin et des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques Amélie Oudéa-Castéra.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT
Verified by MonsterInsights