Français FR English EN Italiano IT

Barcelone et Sarajevo en piste pour 2030 ?

La Catalogne n’a pas abandonné l’espoir d’accueillir les Jeux olympiques d’hiver de 2030. Après l’échec de la candidature commune avec la région voisine d’Aragon en raison de tensions politiques, la Catalogne ne ménage pas ses efforts pour être de nouveau candidate, mais seule cette fois… avec l’aide de sa ville-jumelle, Sarajevo.

 

C’est ainsi que le gouvernement régional vient de déposer des propositions auprès du Comité olympique espagnol (COE). Lui seul pourra présenter cette candidature auprès du Comité international olympique (CIO).

 

Dans le cadre du nouveau plan, plusieurs sports se dérouleraient dans les Pyrénées, dont le biathlon, le ski de fond, le ski alpin et le snowboard freestyle à Baqueira-Beret, les autres épreuves de ski alpin à Molina-Masella et le ski alpinisme à Bol Taüll.

 

Barcelone accueillerait les sports de glace avec le patinage artistique et le patinage de vitesse sur piste courte au Palau Sant Jordi, le hockey sur glace au Palau del Barça et Olímpic de Badalona et le patinage de vitesse à la Fira de Barcelona.

Un nouveau centre de sports de glace dans le quartier de Gavà à Barcelone pourrait également être utilisé pour le curling.

Optimisme et originalité

L’ancienne skieuse Monica Bosch, qui avait travaillé sur la candidature Pyrénées-Barcelone 2030 pour son gouvernement régional a fait part de son optimisme quant à l’obtention des droits d’accueil.

« Nous organisons des compétitions de sports d’hiver depuis 2008 », a déclaré Bosch. Nous sommes prêts. Nous pouvons présenter une candidature durable qui représente un changement dans le paradigme olympique. »

 

Enfin, clou de la proposition, comme déjà envisagé, les sports de glisse comme la luge, le skeleton et le bobsleigh pourraient avoir lieu en Bosnie-Herzégovine à Sarajevo, la ville jumelle de Barcelone, en rénovant la piste olympique (photo) utilisée pour les Jeux olympiques d’hiver de 1984. Une piste fortement endommagée par les années de guerre. C’est le comité d’organisation qui financerait la rénovation.

Ce site pourrait également organiser les épreuves de saut à ski et de combiné nordique sur les anciennes installations qui serait également à rénover.

Un dernier espoir

Si le projet apparaît séduisant sur le papier, les catalans vont devoir surmonter deux obstacles majeurs : convaincre le comité olympique espagnol (COE) de la validité du projet et indirectement l’état espagnol. On connait le désir d’indépendance des catalans. L’accueil des Jeux olympiques d’hiver 2030 serait le premier événement international d’une Catalogne indépendante.

 

D’ailleurs la présidence de la Catalogne n’a pas exclu une candidature pour les Jeux d’hiver de 2034, mais garde l’espoir d’être de la partie pour organiser l’édition 2030. « Pour le moment, nous ne faisons pas partie de la liste des candidats 2030 mais nous pouvons y être », a déclaré la conseillère à la présidence de la Région, Laura Vilagra.

 

En effet, la candidature catalane va être confrontée à un deuxième écueil. Convaincre le CIO d’accepter sa candidature après le premier renoncement, il  y a 2 mois. L’instance internationale avait noté que seule trois villes étaient candidates à l’organisation des Jeux : Sapporo, Salt Lake City et Vancouver.

 

C’est lors de la prochaine session du CIO l’an prochain à Mumbai en Inde que le choix de la ville organisatrice sera connu.

 

 

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT