Français FR English EN Italiano IT

Barcelone et Sarajevo relance leur projet commun de candidature olympique

Une fois la guerre terminée en 1995 en Bosnie-Herzégovine, la ville de Barcelone et ses habitants ont apporté leur aide à la reconstruction de Sarajevo. Par l’intermédiaire de nombreuses associations, les Espagnols ont financé plus de 450 projets pour un montant total de 2,3 millions d’euros d’aide à la reconstruction. Parmi ces projets de reconstruction, l’ancien village olympique des Jeux d’hiver de Sarajevo 1984.

 

Dans la foulée en 2000, les villes de Barcelone et Sarajevo sont devenues des cités jumelles.

 

Rien d’étonnant donc qu’aujourd’hui, Barcelone qui prépare un référendum sur son projet de candidature olympique pour les Jeux d’hiver de 2030 relance son projet d’y associer Sarajevo qui a déjà des infrastructures encore debout.

 

Un projet qui a déjà deux ans

L’idée n’est pas franchement nouvelle, elle remonte à 2020. Mais cette fois, elle semble prendre corps avec la rencontre à Pékin 2022, des délégations espagnoles et bosniennes.

 

Il faut dire que si bien des équipements sportifs ont été détruits ou fortement endommagés pendant la guerre en Bosnie, les structures demeurent.

 

C’est ainsi que les espagnols verraient d’un bon œil la délocalisation à Sarajevo des épreuves de bobsleigh, de luge et de skeleton après la rénovation complète du circuit de glace. Autre projet, la délocalisation en Bosnie, des épreuves de saut à ski et de combiné nordique pour lesquelles, le sautoir devrait être entièrement réhabilité (photo).

 

Dans le projet actuellement en cours de discussion à Pékin, les responsables envisagent la possibilité d’héberger un quart des athlètes au village olympique de Sarajevo.

Une chose est sûre, les espagnols conscients d’être les promoteurs du projet paieraient une partie des rénovations nécessaires.

 

Quoiqu’il en soit, qu’elle aboutisse ou non, l’idée d’organiser des Jeux d’hiver entre deux villes jumelles, certes distantes de 2000 km, comme le permet désormais l’Agenda olympique 2020+5, est une belle idée. Elle rappelle le projet de Berlin de s’associer à Tel Aviv pour les Jeux d’été de 2036. Une ville allemande et une ville israélienne ensemble, 100 ans après les terribles Jeux de Berlin 1936.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT