Français FR English EN Italiano IT

Une facture au final, deux fois plus élevée

La facture finale pour l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo 2020vient d’être révélée. Elle s’élève à à 10,45 milliards de dollars (9,91 milliards d’euros).

 

C’est un chiffre deux fois plus élevé que prévu lorsque le Japon a convaincu le CIO de lui attribuer les Jeux, mais c’est 2,13 milliards de dollars de moins que ce qui était prévu en décembre dernier. Lorsque Tokyo a remporté les Jeux olympiques et paralympiques de 2020 en septembre 2013, battant ses rivaux Istanbul et Madrid, le budget envisagé était de 5,4 milliards de dollars.

 

L’équipe lorsque Tokyo 2020 a remporté les Jeux Olympiques et Paralympiques en septembre 2013.

Le coût de construction des sites, y compris la reconstruction du stade national, a représenté 6,4 milliards de dollars, tandis que les coûts d’exploitation, y compris le transport et la sécurité, ont totalisé 3,8 milliards.

 

Le chiffre a été révélé lors de la dernière réunion du conseil d’administration de Tokyo 2020 avant que l’organisation ne soit officiellement dissoute à la fin du mois. Le COJO Tokyo 2020 a tenu, à présenter le chiffre final comme un réussite après avoir réussi à organiser les Jeux dans des conditions sans précédent.

 

Il estime avoir pour sa part assumé le coût des Jeux à hauteur de 4,7 milliards de dollars. Le reste de la facture sera pris en charge par la Métropole de Tokyo à hauteur de 40 % et par l’État japonais pour les 20% restant.

Les Jeux d’été les plus chers de l’histoire

Le PDG du comité d’organisation, Toshiro Muto jure toutefois que ça n’a jamais été un mauvais investissement, car l’expertise acquise à Tokyo servira aux dirigeants de Sapporo qui sont candidats pour l’obtention des Jeux d’hiver de 2030.

 

Les finances ont en partie été stimulées par une indemnité d’assurance de 370 millions de dollars pour le report des Jeux olympiques et paralympiques de 2020 à 2021 en raison de la pandémie de COVID-19. Toujours au chapitre des recettes la vente de billets estimée à 660 millions de dollars n’a finalement rapporté que 3 millions compte tenu de l’absence de spectateurs sur les sites (photo).

 

Les autres principales sources de revenus pour Tokyo 2020 comprenaient la contribution du CIO à hauteur de 638 millions de dollars et le programme olympique – TOP – le parrainage à hauteur de 418 millions de dollars.

 

Une analyse de l’Université d’Oxford a conclu que les Jeux de Tokyo sont les plus dispendieux de l’histoire olympique d’été. Les Jeux de Sotchi 2014 estimés à 25 milliards de dollars restent les Jeux olympiques les plus chers de tous les temps.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT