Français FR English EN Italiano IT

La candidature de Sapporo entre doutes et certitudes

Le maire de la ville de Sapporo, Katsuhiro Akimoto, a révélé son intention de créer un comité de promotion pour faire avancer la candidature de la ville japonaise à l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver en 2030. En dépit d’une forte volonté municipale, la capitale de l’île d’Hokkaido doit faire face au scepticisme de ses habitants.

 

Selon la NHK, le média public japonais, le comité de promotion Hokkaido-Sapporo 2030 serait chargé d’engager les entreprises et les communautés sportives pour susciter une dynamique nationale pour la candidature. Ce nouvel organe serait établi en collaboration avec le Comité olympique japonais (JOC).

 

« Nous mettrons en place un comité de promotion le mois prochain en rassemblant des experts du monde politique, des affaires et du sport. »

Katsuhiro Akimoto (photo) a déclaré que Sapporo n’envisageait pas d’organiser un référendum sur la candidature de 2030, mais qu’il s’appuierait sur les résultats de diverses enquêtes d’opinions.

 

Plusieurs d’entre elles ont été engagées auprès de 10.000 citoyens, 5775 personnes y ont répondu.  Elles montrent que 52,2 % des citoyens soutiennent l’organisation des Jeux contre 38,2 % qui s’y opposent.

 

Ce sont les jeunes qui sont les plus favorables aux Jeux à près de 60% des moins de 30 ans. La tranche d’âge de 30 à 39 ans s’oppose le plus fortement au projet avec 41,6 % des personnes ayant répondu aux enquêtes.

Le dialogue se poursuit, mais le scepticisme gagne du terrain

Lors d’une conférence de presse, Akimoto s’est engagé à dialoguer avec les sceptiques lors du développement de la candidature Hokkaido-Sapporo 2030. Il doit faire face au scepticisme des japonais en dépit de la réussite des Jeux de Tokyo 2020 dans un contexte difficile (covid-19). Les Jeux ont été différés d’un an, ils ont coûté très cher (13,5 milliards d’euros) même si le contribuable japonais ne sera pas sollicité pour boucher les trous.

 

Le maire de Sapporo insiste sur le fait qu’au moins 92 % des sites qui seraient utilisés existent actuellement. La ville doit affronter les concurrences des villes de Salt Lake City, Vancouver et Pyrénées-Barcelone (dernier article en date).

 

La désignation de la ville-hôte devrait être décidé lors de la 140ème session du CIO l’an prochain à Bombay.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT
Verified by MonsterInsights