简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español

TIMMER Marianne (1974) Pays-Bas / Patinage de vitesse 🟡3

Considérée comme un outsider, la longiligne hollandaise surprend le public de Nagano 1998 dans les épreuves de patinage de vitesse où elle s’impose sur 1000 et 1500 m. Lors de ces Jeux, les Hollandais sont extraordinaires et remportent cinq des neuf finales.

Leur condition physique, leur préparation et leurs innovations techniques notamment les patins clap, permettent cet étonnant résultat d’ensemble. En effet, contrairement aux patins traditionnels où la lame est fixée à la chaussure, les patins clap ont la particularité de voir la lame attachée à la chaussure au moyen d’une charnière à l’avant. Ceci permet à la lame de rester en contact avec la glace, tandis que la cheville peut être étirée vers la fin de la course.

 

Marianne Timmer

Après des Jeux de Salt Lake City décevants, on retrouve Marianne Timmer pleinement à Turin 2006 où elle s’impose pour la troisième fois aux Jeux sur la distance de 1000 m.

En novembre 2009, lors d’une épreuve de patinage de vitesse de Coupe du monde à Heerenveen, aux Pays-Bas, elle s’est fracturée le talon après avoir heurté la patineuse chinoise Yu Jing qui chute devant elle. Timmer n’a du coup pas pu défendre son titre olympique aux Jeux de Vancouver 2010.

 

Elle a mis fin à sa carrière en fin de saison puis épousé l’ancien gardien de but international du Feyenoord Rotterdam, Henk Timmer.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español
Verified by MonsterInsights