TCHEPALOVA Julia (1976) Russie / Ski de fond 🟡3 ⚪️2 🟠1

Fille d’un entraîneur fédéral de ski de fond, Julia Tchepalova a commencé à skier dès qu’elle a commencé à marcher dans sa Sibérie natale.

Entraînée par son père, se dernier vend tout ce qu’il possède pour permettre à sa fille de parvenir au plus haut niveau. Il sera récompensé de ses efforts puisque Julia deviendra à 21 ans, la plus jeune médaillée d’or au 30 km libre des Jeux de Nagano 1998.

 

Aux Jeux olympiques d’hiver de Salt Lake City 2002, Tchepalova fait le grand chelem avec une médaille d’or au sprint individuel, une médaille d’argent au 10 km classique et une de bronze au 15 km libre.

 

Aux Jeux olympiques d’hiver de Turin 2006, elle remportera deux autres médailles avec l’or au 4 × 5 km et l’argent au 30 km libre.

 

Après une année sabbatique pour mettre au monde son deuxième enfant. Elle revient à la compétition en 2008. L’année suivante lors des championnats du monde en Italie, elle est contrôlée positive à l’EPO lors du test initial.

Elle aura beau protester auprès des autorités sportives russes et du CIO pour que soit établi avec certitude son cas de dopage lors du second test, elle sera condamnée à deux ans de suspension. Tchepalova mettra à regret un terme à la compétition.

 

En plus de ce palmarès olympique, Julia Tchepalova a également remporté à trois reprises le 30 km féminin au festival de ski de Holmenkollen entre 1999 et 2006. Seule sa compatriote Larissa Lazutina l’avait réussit auparavant.

 

Elle est désormais mère de cinq enfants et enseigne le sport à Moscou.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Verified by MonsterInsights