简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español

QUÉBEC – Canada / Ville candidate (2002)

La capitale de la province canadienne du même nom a eu l’opportunité d’organiser des épreuves olympiques à l’occasion des Jeux d’été de Montréal 1976.

C’est à Québec qu’à été organisé le tournoi de tir à l’arc et les épreuves de tir.

Au sein de la province à Bromont ont été organisé les épreuves d’équitation.

 

Mais la ville de Québec aurait elle aimé, à part entière, organiser des Jeux d’hiver. Elle possède des infrastructures sportives et un environnement qui s’y prête aisément.

 

La première fois pour les Jeux de 2002 elle ne passe pas le premier tour et s’incline face à Salt Lake City. Les québécois vivront très mal ce rejet, cela d’autant que la candidature de Salt Lake City sera fortement entachée de corruption.

 

De nouveau ville candidate en 2010, le gouvernement canadien lui préfère Vancouver.

La  ville de l’Ouest canadien obtient les Jeux et le choix stratégique s’est avéré payant.

Nouveau projet avorté

Récemment, Québec a de nouveau envisagé un projet olympique pour 2030. Un entrepreneur privé a entamé un dossier de candidature, vite balayé par le Comité olympique canadien (COC) et la ville de Québec qui s’y sont opposés.

 

Le COC a une nouvelle fois privilégié la candidature de Vancouver 2030. Au final, la capitale de Colombie-britannique n’a pas présentée de candidature. Alors qu’elle avait de nombreux soutiens, elle n’a pas obtenu celui du gouvernement de la province estimant que le projet couterait trop cher.

Les promoteurs de Vancouver 2030 ont préféré jeter l’éponge à un an du vote prévu à l’automne 2023.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español
Verified by MonsterInsights