La Russie rompt la trêve olympique

Alors qu’à l’occasion de la fin des Jeux de Pékin 2022, le président du CIO Thomas Bach appelait les grands dirigeants mondiaux à « donner une chance à la paix », il ne peut que constater aujourd’hui l’échec de son discours après l’invasion russe en Ukraine.

 

Dans une déclaration, le CIO condamne fermement la violation de la trêve olympique par le gouvernement russe. Une trêve débutée sept jours avant les Jeux olympiques d’hiver de Pékin 2022 et qui devait se poursuivre sept jours après la conclusion des Jeux paralympiques d’hiver de Pékin 2022, le 20 mars prochain.

 

Dans sa déclaration, Thomas Bach appelle les pays à construire « un monde pacifique et meilleur grâce au sport et à l’idéal olympique ».

 

Or, depuis que les forces russes ont lancé un assaut militaire contre l’Ukraine avec des frappes de missiles et des explosions à proximité de grandes villes, cette trêve olympique est définitivement rompue. Elle avait été adoptée à l’unanimité par l’Assemblée générale des Nations Unies en décembre dernier.

L’Ukraine se sent abandonnée

Deux fortes explosions ont retenti à l’aube ce matin dans le centre de Kiev où l’armée mobilise ses chars (photos ci-dessus). Selon des sources militaires occidentales, l’armée russe se rapproche de Kiev avec l’intention de « décapiter le gouvernement » ukrainien.

Le président ukrainien Zelensky regrette que sa capitale Kiev se retrouve « laissée seule » face à l’armée russe.

 

Le CIO s’est dit « profondément préoccupé » par la sécurité de la communauté olympique en Ukraine et a déclaré qu’un groupe de travail avait été créé pour surveiller de près la situation et coordonner l’aide humanitaire aux membres de la communauté olympique dans le pays.

La Russie, habituée à rompre la trêve olympique

On rappelle que la Russie a déjà enfreint les trêves olympiques, c’est même une habituée. Ainsi en 2008, des troupes russes et géorgiennes se sont affrontées sur le territoire contesté de l’Ossétie du Sud le jour de la cérémonie d’ouverture de Pékin 2008. En 2014, la Russie a envahi et annexé la péninsule de Crimée depuis l’Ukraine lors d’une opération militaire qui a duré pendant les Jeux olympiques et paralympiques de Sotchi 2014.

 

En Février 2022, la Russie déclare la guerre à l’Ukraine juste à la fin des Jeux de Pékin 2022, l’histoire balbutie et ce ne sont pas les quelques sanctions économiques occidentales qui semblent freiner l’ardeur du maître du Kremlin.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Verified by MonsterInsights