Français FR English EN Italiano IT

CYCLISME / Les disciplines de la piste

Présent aux Jeux sous trois formes : la route, la piste et le tout terrain, le cyclisme est un des plus vieux sports olympiques. La discipline s’appelait vélocipédie au début du 20ème siècle.

 

Sur piste, à la différence de la route, les champions olympiques ont laissé un nom au palmarès car autrefois les champions passaient rarement professionnels. La piste est une discipline dangereuse et spectaculaire qui provoque parfois de violentes chutes. Les vélos n’ont ni frein, ni vitesse. Sur piste, on distinguait de nombreuses disciplines qui ont disparues peu à peu pour faire place à des nouvelles pratiques sur piste.

 

Il y avait le kilomètre contre-la-montre, qui se court sur 500 m chez les femmes, la poursuite individuelle ; la course aux points et l’américaine, il y avait même une épreuve de tandem. Depuis 2012, une importante refonte du programme olympique du cyclisme sur piste a été engagée. De nouvelles disciplines ont fait leur apparition comme le keirin dès les Jeux de Sydney, une épreuve de vitesse collective inventée au Japon, puis l’omnium, un concentré de plusieurs épreuves de la piste. Enfin d’avoir une stricte parité hommes-femmes, reste au programme : la vitesse, l’épreuve la plus spectaculaire, qui se pratique également en équipes et la poursuite, mais seulement en équipes.

LES DISCIPLINES

KEIRIN

Au Japon, le keirin fait l’objet de paris comme pour les courses de chevaux

Cette discipline cycliste très pratiquée au Japon et qui y fait l’objet de paris est devenue épreuve olympique à la faveur des Jeux de Sydney 2000. Il s’agit d’un sprint qui oppose six adversaires et c’est le premier à franchir la ligne à l’issue de deux tours de piste à pleine vitesse qui l’emporte. Tous les coups ou presque sont permis pour se frayer un passage jusqu’à la première place.

Au Japon, les coureurs de keirin comme les sumos apprennent la discipline dans une école spécialisée. On y observe un rituel scrupuleux. Pendant les compétitions, les coureurs sont privés de tous contacts avec l’extérieur afin de garantir la validité des paris. Les meilleurs d’entre eux gagnent d’importantes sommes d’argent.

À Sydney 2000, le Français Florian Rousseau est devenu le premier champion olympique de keirin, tandis que les femmes le pratiquent depuis les Jeux de Londres 2012 où la britannique Victoria Pendleton s’est imposée.

OMNIUM

La course aux points, l’une des épreuves de l’Omnium

L’omnium est la discipline la plus complète de la piste puisqu’elle permet aux participants de se mesurer sur toutes les épreuves du programme. I l y a tour lancé, une course aux points, une course à l’élimination, une poursuite individuelle, un scratch et un contre-la-montre.

C’est à la faveur de l’entrée de l’omnium au programme olympique qu’un certain nombre d’anciennes disciplines de la piste ont été abandonnée en 2012. L’omnium compte désormais 6 épreuves alors qu’à l’origine, elle n’en comptait que quatre.

 

POURSUITE

La poursuite est longtemps restée une épreuve phare du cyclisme sur piste. Aujourd’hui cette discipline n’est plus pratiquée individuellement mais seulement par équipe aux Jeux olympiques et cela depuis Londres 2012. Les équipes partent à l’opposé l’une de l’autre sur l’anneau.

Les quatre coureurs de chaque équipe, hommes et femmes ont 4 Km pour rattraper l’autre formation. Dans ce cas de figure, elle l’emporte. A défaut, c’est l’équipe qui réalise le meilleur temps qui s’impose.

VITESSE

a vitesse par équipe est devenue une des épreuves phares de la piste olympique. L’équipe de France (Grégory Baugé, Kévin Sireau et Michael D’Almeida) est parmi les meilleures du monde.

Discipline-reine de la piste, la vitesse est une opposition entre deux coureurs qui doivent remporter deux sprints et une éventuelle belle pour s’imposer au terme de trois tours de piste. Il s’agit souvent d’une course d’attente avant de lancer le sprint dans les 500 derniers mètres. C’est dans cette épreuve que les Français sont les meilleurs mondiaux. Depuis la création des Jeux, ils ont remporté un tiers des titres attribués. Désormais, il existe une épreuve de vitesse par équipe. Sur le même principe que la vitesse individuelle, trois équipiers sont opposés à trois adversaires. C’est l’équipe qui remporte le plus grand nombre de victoires qui s’impose.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT